Processes of Change—A Longitudinal Ethno-Archaeological Study of a Ghanaian Village: Hani 1970–98

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

Most ethno-archaeological research involves the study of single communities over short time periods. As archaeology endeavors to appreciate the processes of change over extended periods of time it is important to obtain insights into the dynamics of past communities by studying comparable communities over periods long enough to delineate significant changes in site formation, uses of material culture and reactions to environmental, economic, and political stimuli. The study of the Ghanaian village of Hani, the successor community to the medieval town of Begho (ca. AD 1100–1800), is unique in that it provides a continuous study of a community over 28 years, during which time the village has been mapped on seven occasions, agricultural practices and collecting activities studied at different seasons, the changing material culture of the village recorded and the attitudes and reactions to environmental, economic, and political changes monitored through a continuous series of questionnaires. Conclusions are drawn as to the effect of these changes and archaeological implications evaluated.

La plupart des études ethno-archéologiques sont basées sur des communautés uniques durant des périodes courtes. Etant donné que l'archéologie apprécie de plus en plus le processus de changement à long terme, c'est très important de connaître le fonctionnement des anciennes communautés en étudiants des communautés comparables durant des longues périodes pour pouvoir démarquer des changements pertinents; notamment dans le domaine de la formation des sites, l'utilisation de la culture matérielle, des réactions á l'environnement, et l'impact politique. L'étude du village ghanéen de Hani, successeur de l'ancienne ville médiévale de Begho (ca. AD 1100–1800) est unique parce que c'est le résultat d'une étude progressive de plus de 28 ans. Pendant cette période, la carte de la ville a été tracée sept fois, les activités d'agriculture et de collecte ont été étudiées pendant les saisons différents, et les changements de la culture matérielle ont été enregistrées. Les attitudes et réactions aux changements d'environnement, ainsi que les changements politiques et économiques, ont été documentés à l'aide d'une série continue des questionnaires. Des conclusions ont été tirées sur les effets de ces changements et les implications archéologiques sont évaluées.

    loading  Loading Related Articles