Spatial structure and clonal distribution of genotypes in the rareTypha minimaHoppe (Typhaceae) along a river system


    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

We studied the genetic diversity of the dwarf bulrush (Typha minima) along a 60 km section of the Isère river using AFLP markers. Total clonality was relatively low (proportion of distinguishable genotypes = 0.70) but extremely variable among populations with one monoclonal population and several populations where all sampled individuals were different. Genetic diversity was high (He = 0.129) and again variable among populations. Although no major genetic discontinuity could be detected, gene flow was found to be limited. Our results show a much higher diversity compared to Swiss populations. The high genetic diversity within most populations despite the species' potentially important clonal growth indicates that populations are relatively young. This is in line with the fact that the species lives in open habitats created by high floods that erase river banks leading to a metapopulation dynamics. However the metapopulation dynamics is at least partly disturbed as gene flow appears to be restricted so that our populations are probably at risk if no action is taken to re-establish more natural river flow dynamics.RésuméNous avons analysé la diversité génétique de la petite massette (Typha minima) le long d'une section de 60 km de l'Isère en utilisant des marqueurs AFLP. La clonalité totale était relativement faible (proportion de génotypes distinguables = 0.70) mais extrêmement variable entre populations avec une population monoclonale et plusieurs populations où tous les individus échantillonnés étaient différents. La diversité génétique était élevée (He = 0.129) et variable entre populations. Nous n'avons détecté aucune discontinuité génétique majeure mais le flux de gène est limité le long de la rivière. Nos résultats montrent une diversité plus importante que dans les populations suisses. La forte diversité intrapopulation, malgré une croissance clonale potentiellement importante, indique que les populations sont probablement jeunes. Ceci concorde avec le fait que l'espèce vit dans des milieux ouverts créés par les crues qui détruisent les bancs latéraux ce qui amène à une dynamique en métapopulation. Cependant cette dynamique métapopulationnelle est au moins partiellement perturbée puisque les flux de gènes sont limités. De ce fait les populations étudiées sont menacées si aucune action n'est prise pour rétablir une dynamique de rivière plus naturelle.

    loading  Loading Related Articles