Annual-shoot growth and branching patterns in Nothofagus dombeyi (Fagaceae)

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

During the growing seasons 1994–1995 and 1995–1996, weekly measures of length and number of internodes and morphological observations were made on annual shoots of 11- to 21-year-old Nothofagus dombeyi (Mirb.) Blume trees growing in northern Patagonia, Argentina. Growth period and shoot size at the end of the extension period were highly variable. Four main types of annual shoots could be identified according to the death or persistence of the apical meristem and the development or not of axillary branches during the growth season of main stem extension. For all shoots the maximum growth rate took place in late November and was followed by a slower growth rate or cessation of growth in early December to early January. For those shoots with a long growth period, a second growth peak took place in late January-February, and only those shoots with a growth rate higher than 35–40 mm/week developed axillary branches as they elongated. Results from bud dissections suggest that the early growth rate peak corresponded to the development of those structures preformed at the time of bud break. The death of the apical meristem of a shoot affected both the position and the relative size of axillary branching on that shoot.

Au cours des saisons de croissance 1994–1995 et 1995–1996, des mesures hebdomadaires de la longueur et du nombre d'entre-noeuds et des observations morphologiques ont été réalisées sur des pousses annuelles d'arbres de Nothofagus dombeyi (Mirb.) Blume âgés de 11–21 ans et poussant dans le Nord de la Patagonie, en Argentine. La période de croissance et la taille des pousses à la fin de la saison de végétation sont très variables. Quatre types principaux de pousses ont pu être identifiés en prenant comme critères la mort ou la persistance du meristème apical et le développement ou non de branches sur la pousse porteuse au cours de la même saison de végétation. Pour toutes les pousses, le taux de croissance maximal a eu lieu à la fin de Novembre et a été suivi par une baisse du taux de croissance ou un arrêt de celle-ci de début Décembre à début Janvier. Les pousses les plus vigoureuses ont présenté un second pic de croissance s'étalant de fin Janvier à Février. La ramification des pousses n'a concerné que celles qui ont dépassé un taux de croissance de 35–40 mm/semaine et une observation du contenu des bourgeons indique que le premier pic de croissance correspondait à l'allongement des structures qui étaient préformées dans le bourgeon lors du débourrement. La mort du méristème apical d'une pousse affecte à la fois la position et la taille relative des branches qu'elle produit.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles