Branches versus stems in woody plants: control of branch diameter growth and angle

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

The results of three studies at different stages of branch development demonstrated the importance of apical control of diameter growth in both stem formation and branch angle. Diameter growth is controlled by competition between branches and the stem for branch-produced photosynthate. Apical control of branch angle occurs only in species that can produce differential growth stresses. In those species, upward bending is largely regulated by the amount of branch diameter growth. The first study followed stem formation from current shoots in Kalmia latifolia L., a shrub without terminal buds or apical control of branch angle. When several current or older shoots were competing, the longest, most distal lateral shoot usually became the stem. Shoot angle was poorly correlated with eventual dominance. A more proximal lateral shoot on the underside of a leaning parent became the longest, dominant lateral in 24% of the parent shoots. The second study used stem girdles to test the hypothesis that the subjacent stem competes with the branch for branch-produced photosynthate. Results from Pinus strobus L. supported the hypothesis, but results from Betula lenta L. and Acer rubrum L. did not. The third study removed apical control from branches of six forest-shrub species by cutting off the stem above the branch. Branches of all species increased diameter growth after cutting the stem, but only branches of Ilex verticillata (L.) Gray, Hamamelis virginiana L., and Cornus amomum Mill. developed differential growth stress and bent upward. Treated branches of Gaylusaccia baccata (Wang.) K. Koch, Viburnum cassinoides L., and K. latifolia sagged as much as controls.

Les résultats d'études conduites aux stades de développement différents de la branche démontrent l'importance de la dominance apicale sur la croissance en diamètre pour la formation de la tige aussi bien que de l'angle de branchement. La croissance en diamètre est contrôlée par la compétition entre les branches et la tige pour les photosynthétats produits dans la branche. La détermination apicale de l'angle de branchement intervient seulement chez les espèces qui peuvent générer des stress de croissance différentiel. Chez ces espèces, la courbure vers le haut est largement déterminée par l'importance de la croissance en diamètre de la branche. Dans la première étude, l'auteur a suivi la formation de la tige à partir de nouveaux rejets chez le Kalmia latifolia L., un arbuste sans bourgeon terminal et dépourvu de contrôle apicale sur l'angle des ramifications. Lorsque plusieurs tiges récentes ou plus âgées compétitionnent, la ramification latérale distale la plus longue devient normalement la tige. L'angle de la tige montre une faible corrélation avec une éventuelle dominance. Une ramification latérale plus proximale sous le côté inférieur de la branche-mère penchée devient la ramification latérale la plus longue chez 24% des tiges mères. La deuxième étude est basée sur l'étranglement de tiges pour vérifier l'hypothèse que la tige sous-jacente compétitionne avec la branche pour les photosynthétats produits dans la branche. Les résultats obtenus chez les Pinus strobus L. supportent cette hypothèse, alors que ceux obtenus chez le Betula lenta L. et l'Acer rubrum L. ne la supportent pas. La troisième expérience consistait à éliminer la dominance apicale des branches chez six espèces d'arbustes forestiers en excisant la tige au dessus de la branche. Chez toutes les espèces, les branches ont accru leur diamètre après excision de la tige, mais seulement les branches de l'Ilex verticillata (L.) Gray, de l'Hamamelis virginiana L. et du Cornus amomum Mill. ont développé des stress de développement différentiel et se sont courbées vers le haut. Les branches traitées des Gaylusaccia baccata (Wang.) K. Koch, Viburnum cassinoides L. et K. latifolia pendaient autant que chez les témoins.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles