Taxonomy, ultrastructure, and distribution of some gomphonemoid diatoms (Bacillariophyceae: Gomphonemataceae) from rivers in the United States

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

Using the continental-scale collections of the U.S. Geological Survey's National Water-Quality Assessment (NAWQA) Program, we examined selected members of the family Gomphonemataceae to expand the current state of knowledge of diatom taxonomy, morphology, and distribution. Ten taxa in the genera Gomphonema, Gomphoneis, and Gomphosphenia are examined. The taxonomic status of two taxa is revised, and one new species is described. Two new features are described for the genus Gomphonema: slit-like areolae and ridge-like flaps or flanges on pseudosepta. Many North American gomphonemoid species appear to be restricted to certain geographic regions; the differences between western and eastern North America are striking. Trained analysts have had difficulty identifying and discriminating many of these taxa. We believe that this difficulty, in large part, results from our poor knowledge of the North American flora. Large-scale monitoring programs such as NAWQA, when teamed up with research organizations with common interests, hold great promise to expand our knowledge of the biodiversity of North American ecosystems.

À partir des collections pan-continentales du programme américain de suivi géologique national de la qualité de l'eau (NAWQA), les auteurs ont examiné des entitées sélectionnées de la famille des Gomphonemataceae, afin d'étendre le champ des connaisances actuelles sur la taxonomie, la morphologie et la distribution des diatomées. Ils ont examiné 10 taxons des genres Gomphonema, Gomphoneis et Gomphosphenia. L'état de la taxonomie de deux taxons fait l'objet d'une revision et on décrit une nouvelle espèce. On décrit deux nouveaux caractères chez le genre Gomphonema: aréoles en forme de fente et rabat/colerette (flap/flange) côtelé sur les pseudoseptations. Plusieurs espèces gomphonémoïdes nord-américaines semblent avoir des distributions qui sont restreintes à certaines régions géographiques; les différences entre l'est et l'ouest de l'Amérique du nord sont frappantes. Il est difficile pour des analystes expérimentés d'identifier et de discerner plusieurs de ces taxons. Les auteurs croient que ces difficultés sont en grande partie dues à la faible connaissance que nous avons de la flore nord-américaine. Les programmes de suivi à grande échelle tels que le NAWQA, regroupant des organisations de recherche avec des intérêts communs, sont très prometteurs pour étendre notre connaissance sur la biodiversité des écosystèmes nord-américains.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles