Interspecific competition and tolerance to defoliation in four grassland species

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

Herbivory and competition are known to influence plant performance. Recent investigations showed that tolerance is an important strategy for plant survival under herbivory, but few have examined its interaction with plant competition. We evaluated in a greenhouse experiment if plant tolerance to defoliation is related to species presence in a grazed habitat and how plant tolerance to herbivory changes in a competitive environment. Regrowth capacity of four grassland species, Trifolium repens L., Rumex acetosella L., Vicia sativa L. subsp. nigra (L.) Ehrh., and Senecio jacobaea L., was evaluated as the capacity to compensate for 75% of aboveground biomass removed. Target plants were also grown in competition with Festuca rubra L. subsp. rubra, and different clipping treatments were applied. Plant biomass (above- and below-ground) was measured after 5 months. Rumex acetosella, T. repens, and S. jacobaea were able to compensate fully when grown alone. In competition, only R. acetosella was still able to regrow. In no case did clipping the competitor improve target plant performance (i.e., no beneficial effect from competitor release). These results highlight the importance of considering plant competition when studying plant responses to herbivory.

On sait que l'herbivorie et la compétition influencent la performance des plantes. Des travaux récents montrent que la tolérance est une stratégie importante pour la survie des plantes soumises à l'herbivorie, mais peu de chercheurs ont examiné son interaction avec la compétition végétale. Les auteurs ont cherché à déterminer, lors d'expériences conduites en serres, si la tolérance des plantes à la défoliation est reliée aux espèces présentes dans un habitat pâturé, et comment la tolérance des plantes à l'herbivorie se modifie dans un environnement compétitif. Ils ont évalué la capacité de reprise de la croissance chez quatre espèces de prairie, soient les Trifolium repens L., Rumex acetosella L., Vicia sativa L. subsp. nigra (L.) Ehrh. et Senecio jacobaea, quant à leur capacité à compenser une ablation de 75% de leur biomasse épigée. Les plantes ciblées ont également été cultivées en compétition avec le Festuca rubra subsp. rubra, en appliquant différents traitements de tonte. Ils ont mesuré la biomasse végétale (épigée et hypogée) après cinq mois. Les Rumex acetosella, T. repens et S. jacobaea se sont avérées capables de pleine compensation lorsque cultivées seules. En compétition, seul le R. acetosella a été encore capable de reprise. En aucun cas la tonte des compétiteurs n'augmente la performance des plantes cibles (i.e., aucun bénéfice suite au relâchement des compétiteurs). Ces résultats soulignent l'importance de considérer la compétition végétale, lorsqu'on étudie les réactions des plantes à l'herbivorie.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles