Response of red-osier dogwood (Cornus sericea) seedlings to NaCl during the onset of bud break

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

A greenhouse study was designed to test the response of red-osier dogwood (Cornus sericea L.) to NaCl during the onset of bud break. Seedlings treated with 50mmol·L−1 NaCl for 32d had lower shoot dry mass and shoot height than untreated seedlings. Transpiration and photosynthetic rates, chlorophyll b and carotenoid concentrations of red-osier dogwood seedlings were significantly reduced by NaCl treatment. The shoots of seedlings treated with 50mmol·L−1 NaCl had a higher bulk modulus of cell wall elasticity than those of untreated seedlings, but the water potential components determined from the pressure-volume curves, osmotic potential and pressure potential at full turgor and osmotic potential at pressure loss, suggest that this change did not contribute to salt tolerance. Minor changes, including a small increase in arabinose of the hemicellulose fraction and a decrease in both galactose and rhamnose of the pectin fraction, also occurred in response to NaCl treatment. These changes in cell wall composition and elasticity could be partly attributed to differences in the developmental stage of the shoot tissues resulting from the delay in bud breaking in salt treated plants.

Les auteurs ont conduit une expérience en serre, pour étudier les réactions du hart rouge (Cornus sericea L.) au NaCl, au cours de la formation des bourgeons. Les plantules ayant reçu du 50mmol·L−1 NaCl pendant 32 jours ont un poids sec et une longueur de tige plus faibles que les plantules témoins. Les taux de transpiration et de photosynthèse ainsi que les teneurs en caroténoïdes et chlorophylle b des plantules de hart rouge sont significativement réduites par le traitement au NaCl. Les tiges des plantules traitées avec le NaCl 50mmol·L−1 montrent un module global d'élasticité des parois cellulaire plus élevé que celui des plantules témoins, mais les composantes du potentiel hydrique, déterminées à partir des courbes pression-volume, le potentiel osmotique et la pression potentielle en pleine turgescence et le potentiel hydrique en perte de pression, suggèrent que ce changement ne contribue pas à la tolérance au sel. On observe également des modifications mineures, incluant une faible augmentation de l'arabinose dans la fraction hémicellulose et une diminution du galactose et du rhamnose dans la fraction pectine, en réaction au traitement salin. Ces modifications de la composition de la paroi cellulaire et de l'élasticité pourraient être partiellement attribuées aux différences dans le stade de développement des tissus de la tige résultant d'un délai dans l'ouverture des bourgeons, chez les plantes traitées avec le sel.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles