Weather-related patterns of fruit abscission mask patterns of frugivory

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

Previous studies on frugivory in temperate bird-dispersed plants have concluded that fleshy fruits are removed more rapidly in cold than in warm winters. However, these studies do not distinguish between fruit abscission and frugivory. The implicit assumption that fruit loss reflects frugivory may not be valid; fruit abscission may be important and respond differently to weather. During two winters, we measured fruit loss from an invasive shrub (Lonicera maackii (Rupr.) Herder) using fruit traps. We examined the effects of temperature and precipitation on fruit retention on shrubs and fruit abscission. In the first year of our study, there was no effect of temperature or precipitation on fruit retention. In the second year, both warmer temperatures and lower precipitation resulted in more fruit retention. In both years, fruit abscission was greater during periods of cold temperatures and high precipitation. These findings suggest that weather-dependent “frugivory” reported for other bird-dispersed plants may actually reflect patterns of abscission.

Les études précédentes à propos de la frugivorie chez des plantes de régions tempérées dispersées par les oiseaux, ont conclu que les fruits charnus seraient enlevés plus tôt au cours des hivers froids que chauds. Cependant, ces études ne discernent pas l'abscission de la frugivorie. On ne peut donc pas assumer que la perte des fruits reflète nécessairement la frugivorie; l'abscission pourrait être importante et réagit différemment à la température. Au cours de deux hivers, les auteurs ont mesuré l'enlèvement des fruits chez un arbuste envahissant, le Lonicera maackii (Rupr.) Herder), en utilisant des trappes. Ils ont mesuré les effets de la température et des précipitations sur la rétention des fruits sur les arbustes et l'abscission des fruits. Au cours de la première année d'étude, aucun effet de la température ou des précipitations n'a pu être observé sur la rétention des fruits. Au cours de la seconde année, des températures plus chaudes et des précipitations plus faibles ont entraîné une plus forte rétention des fruits. Au cours des deux années, l'abscission des fruits a été plus importante au cours des périodes de températures froides et de fortes précipitations. Ces constations suggèrent que la frugivorie liée au climat, rapportée pour d'autres plantes dispersées par les oiseaux, pourrait en fait refléter les patrons d'abscission.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles