Gene inactivation system extension into a unique sequence outside of the II → I insertional duplication in Aspergillus nidulans

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

The first report of the gene inactivation system (GIS) in Aspergillus nidulans came from crosses involving a II Gene inactivation system extension into a unique sequence outside of the II → I insertional duplication. Duplicated segments trigger the GIS that acts through the methylation of cytosines present within repeats. Duplicated genes are probably inactivated during the premeiotic period between fertilization and karyogamy, but reactivation may occur spontaneously or after 5-azacytidine treatment. The aim of the present study was to determine the action of GIS on a single copy gene located near a duplicated segment. Aspergillus nidulans strains bearing the Dp(II,I) duplication were used in meiotic crosses homozygous for the y+ gene and yellow (y) segregants were recovered among the progenies. Data show that the GIS can act on a closely linked gene outside the duplicated segment, promoting reversible inactivation. Reduction of ascospore numbers and viability were observed in crosses parented by duplication strains. Inactivation of the w+ gene in a w/w+ duplication strain is also shown.

La première mention du système d'inactivation des gènes (GIS) chez Aspergillus nidulans a été faite suite aux résultats de croisements impliquant une duplication d'insertion II Gene inactivation system extension into a unique sequence outside of the II → I. Les segments dupliqués déclenchent le GIS qui agit par méthylation des cytosines présentes dans les motifs répétés. Les gènes dupliqués étaient probablement inactivés durant la phase de préméiose entre la fertilisation et la caryogamie, mais la réactivation pouvait survenir spontanément ou après traitement avec la 5-azacytidine. Le but de la présente étude a été de vérifier l'action du GIS sur un gène à copie unique localisé près d'un segment dupliqué. Des souches d'A. nidulans porteuses de la duplication Dp(II,I) ont été utilisées pour des essais de croisements méiotiques homozygotes au gène y+ et des dérivés jaunes (y) ont été retrouvés dans la progéniture. Les résultats confirment que le GIS peut agir sur une gène étroitement lié à l'extérieur du segment dupliqué favorisant ainsi une inactivation réversible. Une diminution du nombre et de la viabilité des ascospores a été observée lors de croisements parrainés par des souches de duplication. L'inactivation du gène w+ dans une souche de duplication w/w+ a aussi été démontrée. [Traduit par la Rédaction]

Related Topics

    loading  Loading Related Articles