Colonization and persistence of a plant growth-promoting bacterium Pseudomonas fluorescens strain CS85, on roots of cotton seedlings

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

Pseudomonas fluorescens CS85, which was previously isolated from the rhizosphere of cotton seedlings, acts as both a plant growth-promoting bacterium and a biocontrol agent against cotton pathogens, including Rhizoctonia solani, Colletotrichum gossypii, Fusarium oxysporum f sp. vasinfectum, and Verticillium dahliae. Strain CS85 was labeled separately with luxAB and gusA. The labeled strains were stably maintained and had high levels of expression of the marker genes, luxAB and gusA, after successive transfers on nonselective medium, long-term preservation, and after recovery from soil. The labeled strains displayed similar biocontrol characteristics (e.g., antibiosis, effects of growth -promotion and disease -control) to the original strain. The labeled strains colonized all surfaces of the young plant root zones, such as roots hairs and lateral roots, although the distribution of the labeled strains on the root surfaces was not uniform. Moreover, the population densities of the labeled strains on the root surface were stably maintained at high levels during the first 2 weeks of plant growth in the native soil, so that about 107–108 CFU/g root were detected, then decreased gradually. Nevertheless, approximately 106 CFU/g root of the labeled strains were observed on the root surfaces 35 d after planting.

Pseudomonas fluorescens CS85, qui a déjà été isolé de la rhizosphère de semis de coton, agit autant comme bactérie favorisant la croissance de la plante que comme agent de lutte biologique contre les pathogènes du coton, incluant Rhizoctonia solani, Colletotrichum gossypii, Fusarium oxysporum f sp. vasinfectum et Verticillium dahliae. La souche CS85 a été marquée séparément avec luxAB et gusA. Les souches marquées ont été maintenues de façon stable et ont démontré un degré élevé d'expression des gènes marqueurs luxAB et gusA après transferts successifs sur milieu non-sélectif, préservation à long terme et après récupération à partir du sol. Les souches marquées ont conservé les mêmes caractéristiques en lutte biologique (ex. antibiose, promotion de la croissance de la plante et contrôle des maladies), par rapport à la souche originale. Les souches marquées ont colonisé toutes les surfaces dans les zones des racines des jeunes pousses tels les poils absorbants et les racines latérales, quoique la distribution des souches marquées à la surface des racines ne soit par uniforme. Qui plus est, les densités de population des souches marquées ont été maintenues à la surface des racines de façon stable à des niveaux élevés durant les deux premières semaines de croissance de la plante dans le sol d'origine, de sorte qu'environ 107-108 UFC/g de racine ont été détectées, pour ensuite diminuer graduellement. Cependant, approximativement 106 UFC/g de racine de souches marquées ont été observées à la surface des racines 35 jours après la plantation. [Traduit par la Rédaction]

Related Topics

    loading  Loading Related Articles