Images, Symbols, and Skills*

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

A good deal of confusion marks current accounts of mental imagery and, by extension, other issues related to the representation of knowledge. We have analyzed and tried to resolve some of the confusion. In the first part of the paper we evaluate the pictorial views of imagery of Paivio, Shepard, Kosslyn, Neisser; and the propositional views of Anderson, Norman and Rumelhart, and Pylyshyn, among others. We show that part of the dispute between these groups is based on a misconceived notion of the way pictures may function as symbols, and of the role of symbolization in cognitive processes and in theory construction. Then we develop an alternative to the dispute to show how a properly conceived notion of symbolization incorporates the virtues of both the pictorialists and the propositionalists. We also develop the notion that rather than in a representation-process sort of theory, cognitive processes be understood in terms of skills in the manipulation of symbols and in the relating of symbols to the semantic domains that they map.

Beaucoup de confusion entoure les exposés courants sur l'imagerie mentale et, par extension, sur d'autres questions liées à la représentation cognitive. Nous analysons et tentons de résoudre un peu de cette confusion. Dans une première partie, nous évaluons les vues de Paivio, de Shepard, de Kosslyn et de Neisser sur l'imagerie, ainsi que les perspectives propositionnelles d'Anderson, de Norman et de Rumelhart, et de Pylyshyn, entre autres. Nous montrons qu'une partie de la controverse opposant ces groupes est fondée sur une méconnaissance de la façon dont les images peuvent servir de symboles et du rôle de la symbolisation dans les processus cognitifs et dans les constructions théoriques. Nous proposons ensuite un point de vue de rechange montrant comment une notion proprement conçue de la symbolisation incorpore les vertus communes des deux points de vue qui s'opposent. Nous développons aussi l'idée que, au lieu d'intégrer les processus cognitifs dans une théorie faisant intervenir la représentation, on peut les considérer comme des habiletés à manipuler les symboles et à relier les symboles aux domaines séantiques auxquels ils se réfèrent.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles