Ectomycorrhizal colonization of Picea engelmannii × Picea glauca seedlings planted across cut blocks of different sizes


    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

The purpose of this study, carried out at the Sicamous Creek Silvicultural Systems Trial located in the southern Interior of British Columbia, was to investigate the effects of cut block size and distance from the forest edge on patterns of ectomycorrhizal colonization and diversity at a subalpine forest. Non-mycorrhizal Picea engelmannii Parry ex Engelm. × Picea glauca (Moench) Voss seedlings were planted across cut blocks of three sizes (0.1, 1.0, and 10 ha) and in the uncut forest. In 1996 and 1997, seedlings were harvested after 13 weeks and examined for mycorrhizae. In 1996, diversity and richness of ectomycorrhizal types were significantly greater at forest plots and at plots located 2 m from the forest edge as compared with plots located >16 m into the cut block. In 1997, richness was again significantly reduced beyond 2 m. No differences in any of the diversity measures were detected between the different cut block sizes. The results of this study suggest that proximity to overstory trees may be more important than cut block size for patterns of ectomycorrhizal diversity and colonization. Additionally, polymerase chain reaction - restriction fragment length polymorphism (RFLP) analysis was used to assess the accuracy of morphotyping and, in some cases, to identify the associated fungus by comparison with RFLP patterns generated by sporocarps.RésuméLe but de cette étude, menée au site d'essai de systèmes sylviculturaux de Sicamous Creek localisé à l'intérieur des terres dans la partie sud de la Colombie-Britannique, consistait à investiguer les effets de la dimension des blocs de coupe et de la distance à partir de la lisière de la forêt sur les patrons de colonisation par les ectomycorhizes et sur leur diversité dans une forêt subalpine. Des semis non mycorhizés de Picea engelmannii Parry ex Engelm. × Picea glauca (Moench) Voss ont été plantés dans des blocs de trois dimensions (0,1, 1,0 et 10 ha), ainsi que dans la forêt non coupée. Les semis ont été récoltés en 1996 et 1997, après 13 semaines, et examinés pour la présence de mycorhizes. En 1996, la diversité et la richesse des types d'ectomycorhizes étaient significativement plus grandes en forêt et dans les parcelles situées à 2 m de la lisière de la forêt que dans les parcelles situées à plus de 16 m vers l'intérieur des blocs de coupe. En 1997, la richesse était toujours significativement plus faible au-delà de 2 m. Aucune différence entre les blocs de coupe de différentes dimensions n'a été détectée dans les mesures de diversité. Les résultats de cette étude suggèrent que la proximité des arbres dominants est probablement plus importante que la dimension des blocs de coupe pour les patrons de diversité et de colonisation des ectomycorhizes. De plus, l'analyse par réaction en chaîne de la polymérase - polymorphisme de la longueur du fragment de restriction (PLFR) a été utilisée pour vérifier la justesse de l'identification des types morphologiques et, dans certains cas, pour identifier le champignon associé par comparaison avec les patrons de PLFR obtenus à partir de sporophores.

    loading  Loading Related Articles