Influence of weather at time of pollination on acorn production of Quercus alba and Quercus velutina


    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

Pistillate flower development and acorn production were observed in small populations of white oak (Quercus alba L.) and black oak (Quercus velutina Lam.) in central Missouri from 1990 to 1997. There were significant year-year differences in the size of flower crops for both species and significant tree-tree differences in black oak. About 7% of the white oak flowers matured into acorns; most flowers aborted by early July, just after fertilization. About 12% of the black oak flowers matured into acorns, but some individual trees never or rarely produced a mature acorn. The number of fertilized flowers in white oak and black oak in early July was positively correlated with acorn production. Over all trees and years, the number of flowers and acorns were significantly correlated. Acorn production varied in relation to weather variables during the time of pollination. Simple regression models were good predictors of white oak acorn production but not of black oak acorn production. Maximum temperature and the number of days with hail had negative effects on acorn production. The number of days of rain during the pollination period was positively correlated with flower survival in black oak but not with white oak.RésuméLe développement des fleurs femelles et la production de glands ont été observés dans de petites populations de chêne blanc (Quercus alba L.) et de chêne noir (Quercus velutina Lam.) dans le centre du Missouri de 1990 à 1997. Il y avait des différences significatives entre les années dans la production de fleurs chez les deux espèces et des différences significatives entre les arbres chez le chêne noir. Environ 7% des fleurs produisaient des glands chez le chêne blanc; la plupart des fleurs avortaient tôt en juillet, immédiatement après avoir été fertilisées. Environ 12% des fleurs produisaient des glands chez le chêne noir, mais certains arbres n'ont jamais ou rarement produit de glands matures. Le nombre de fleurs fertilisées tôt en juillet chez le chêne blanc et le chêne noir était positivement corrélé à la production de glands. Pour l'ensemble des arbres et des années, le nombre de fleurs et le nombre de glands étaient significativement corrélés. La production de glands variait en fonction des variables climatiques pendant la période de pollinisation. Des modèles simples de régression sont de bons outils pour prédire la production de glands chez le chêne blanc mais pas chez le chêne noir. La température maximale et le nombre de jours avec de la grêle avaient un effet négatif sur la production de glands. Le nombre de jours de pluie pendant la période de pollinisation était positivement corrélé avec la survie des fleurs chez le chêne noir mais pas chez le chêne blanc.

    loading  Loading Related Articles