Poplar nutrient resorption in fall or drought: influence of nutrient status and clone


    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

Nutrient mobilization in hybrid poplars was studied in two greenhouse experiments. Half the clones in each experiment were drought resistant and half were drought sensitive. In experiment 1, four clones were grown at three levels of N, two levels of P, and with four drought treatments. In experiment 2, six clones received two levels of N and three levels of K. Well-watered trees, trees subjected to drought conditions once, and hardened drought-stressed trees were harvested in late summer, and other well-watered trees were harvested in fall. Mobilization of nutrients differed with speed and intensity of drought. During gradual drought in the first experiment, N and P were resorbed but not K or Cu. In experiment 2, drought was too rapid for resorption. Instead, nutrients became more concentrated: increased N facilitated hardening and osmotic adjustment, while K moved out of the leaves on rewatering. In fall, N, P, Cu, and K were resorbed. Increased K supply increased fall resorption efficiency of Cu, N, and P but not K. Increased N supply improved fall resorption proficiency of K at low levels of supply. However, clonal productivity on dry sites was more related to leaf retention in drought and in fall than to resorption efficiency.RésuméLa mobilisation des nutriments chez les peupliers hybrides a été étudiée dans deux expériences conduites en serres. La moitié des clones dans chaque expérience étaient résistants à la sécheresse et l'autre moitié des clones étaient sensibles à la sécheresse. Dans l'expérience 1, quatre clones ont été cultivés avec trois niveaux de N, deux niveaux de P et quatre traitements de sécheresse. Dans l'expérience 2, six clones ont été exposés à deux niveaux de N et trois niveaux de K. Les arbres bien irrigués, soumis une fois à une sécheresse ou endurcis et soumis à une sécheresse ont été récoltés à la fin de l'été et les autres arbres bien irrigués ont été récoltés à l'automne. La mobilisation des nutriments différait selon la vitesse et l'intensité de la sécheresse. Au cours d'une sécheresse graduelle dans la première expérience, N et P ont été résorbés mais pas K ni Cu. Dans l'expérience 2, la sécheresse était trop rapide pour qu'il y ait résorption. Au lieu de cela, les nutriments sont devenus plus concentrés. Une plus forte concentration de N a facilité l'endurcissement et l'ajustement osmotique tandis que K est sorti des feuilles lorsque les plants ont été irrigués à nouveau. À l'automne, N, P, Cu et K ont été résorbés. Une plus grande disponibilité de K a augmenté l'efficacité de la résorption automnale de Cu, N et P, mais pas celle de K. Une augmentation de la disponibilité de N a favorisé la résorption automnale de K à de faibles niveaux de disponibilité. Cependant, la productivité des clones sur les sites secs était davantage reliée à la rétention par les feuilles en période de sécheresse et à l'automne qu'à l'efficacité de la résorption.

    loading  Loading Related Articles