Predicting branch diameters on second-growth Douglas-fir from tree-level descriptors


    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

The quality of lumber and veneer recovered from logs of Douglas-fir (Pseudotsuga menziesii (Mirb.) Franco) is directly influenced by the maximum limb size attained on the crop tree. Because limb sizes are influenced by stand-density regimes, a need has arisen for quantitative tools that link a wide array of silvicultural regimes to wood-product quality by accounting for silvicultural effects on crown development. An equation for estimating maximum branch size at a given level within the live crown was developed from data collected on 96 felled sample trees in the Coast Ranges and Cascade foothills of Oregon and Washington. Height and basal diameter of the largest branch within each live whorl were measured on each felled tree, and a predictive equation was developed by various regression techniques. The final mixed-effects nonlinear model estimates maximum branch size as a function of depth into crown and tree diameter at breast height, height, and live crown length.RésuméLa qualité du bois scié et du contreplaqué tirés des billes de Douglas (Pseudotsuga menziesii (Mirb.) Franco) est directement liée à la dimension maximale des branches sur les arbres récoltés. Étant donné que la dimension des branches est influencée par les régimes de densité des peuplements, il est devenu nécessaire d'avoir un outil quantitatif qui relie une vaste gamme de régimes sylvicoles à la qualité des produits du bois en tenant compte des effets de la sylviculture sur le développement de la cime. Une équation servant à estimer la dimension maximale des branches à un niveau donné dans la cime vivante a été développée à partir des données recueillies sur 96 arbres échantillons abattus dans la chaîne côtière et au pied de la chaîne des Cascades dans les États de l'Oregon et de Washington. La hauteur et le diamètre à la base de la plus grosse branche dans chaque verticille vivant ont été mesurés sur chaque arbre abattu et une équation de prédiction a été développée en utilisant diverses techniques de régression. Le modèle final, un modèle non linéaire à effets mixtes, permet d'estimer la dimension maximale des branches en fonction de la profondeur dans la cime, de la hauteur et du diamètre à hauteur de poitrine de l'arbre, et de la longueur de cime vivante.

    loading  Loading Related Articles