How much primary coastal temperate rain forest should society retain? Carbon uptake, recreation, and other values


    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

In this study, average and marginal approaches for determining optimal preservation of primary forests on British Columbia's coast are compared. When the market values from timber, mushrooms, etc., and nonmarket benefits (e.g., carbon sink, preservation values) of preserving old-growth forests are considered (where the opportunity cost of preserving such forests are the benefits of commercial forestry foregone), the average method recommends harvest of all remaining old growth. For the marginal approach, a deterministic optimal control model is solved to compute socially optimal stocks of old growth. In this case, the numerical results indicate that large-scale conversion of old-growth forests cannot be justified on economic grounds.RésuméDans cette étude, les auteurs comparent les approches dites moyenne et marginale pour déterminer le niveau optimal de préservation des forêts vierges dans la zone côtière de la Colombie-Britannique. Lorsqu'on considère la valeur marchande pour le bois, les champignons, etc. et les bénéfices intangibles (p. ex., séquestration du carbone et conservation) associés à la préservation des vieilles forêts (où le coût d'opportunité de conserver de telles forêts correspond aux bénéfices non réalisés de l'exploitation commerciale de la forêt), l'approche dite moyenne recommande de récolter toutes les vieilles forêts qui restent. Dans le cas de l'approche dite marginale, un modèle déterministe de contrôle optimal est résolu pour calculer le stock de vieilles forêts socialement optimal. Dans ce cas, les résultats numériques indiquent que la conversion à grande échelle des vieilles forêts ne peut être justifiée sur des bases économiques.

    loading  Loading Related Articles