Genetic control of wood physicochemical properties, growth, and phenology in hybrid aspen clones


    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

To better understand the genetic control of wood chemical and fibre properties in hybrid aspen, genetic relationship of these with growth and phenological traits were examined. In all, 18 hybrid aspen clones were sampled in the 13- and 14-year-old clone trials in Sweden. Strong clone within family effects were present for growth and wood properties. The repeatability estimates across two sites were 0.85, 0.65, 0.56, 0.54, and 0.65 for alkali soluble lignin content, arithmetic average fibre length, coarseness, diameter, and height, respectively. Genetic correlations generally exceeded the corresponding phenotypic correlations. The phenotypic and genetic correlations were negative between fibre count and height growth (−0.64 and –0.65, respectively) and between fibre count and length of growth period. The result suggests that the length of the growth period could be a good predictor of clone differences in fibre count. The estimated correlations were unfavourable, in the sense that clonal selection directed at increasing the fibre count is expected to produce an indirect genetic decline in growth. Intersite genetic correlations indicated that wood characters were more stable than growth traits.RésuméAfin d'élucider le contrôle génétique des propriétés chimiques du bois et celles des fibres chez le peuplier hybride, les auteurs ont étudié les relations au plan génétique entre ces paramètres et la croissance ainsi que les caractères phénologiques. En tout, 18 clones hybrides de peuplier ont été échantillonnés au sein de tests clonaux âgés de 13 et 14 ans établis en Suède. Des effets clonaux importants au sein des familles ont été observés pour la croissance et les propriétés du bois. Les estimés de reproductibilité d'un site à l'autre étaient respectivement de 0,85, 0,65, 0,56, 0,54 et 0,65 pour le contenu en lignine soluble en milieu alcalin, la moyenne arithmétique de la longueur des fibres, la grosseur du grain, le diamètre et la hauteur. En général, les corrélations génétiques étaient plus élevées que les corrélations phénotypiques correspondantes. Les corrélations phénotypiques et génétiques étaient négatives entre le nombre de fibres et la croissance en hauteur (−0,64 et –0,65, respectivement), et entre le nombre de fibres et la durée de la saison de croissance. Ces résultats indiquent que la durée de la saison de croissance pourrait être un paramètre adéquat pour prédire les différences de nombre de fibres entre clones. Les corrélations estimées n'étaient pas favorables, puisqu'il est probable que la sélection clonale destinée à augmenter le nombre de fibres entraîne une réduction indirecte de la croissance au plan génétique. Les corrélations génétiques estimées entre les sites ont indiqué que les propriétés du bois étaient plus stables que les caractères de croissance.

    loading  Loading Related Articles