Estimating relative error in growth ring analyses of second-growth coast redwood (Sequoia sempervirens)


    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

Coast redwood (Sequoia sempervirens(D. Don) Endl.) grows in the coastal zone of north-central California and southern Oregon in pure and mixed-species forests. Redwood has long been recognized to exhibit unusual patterns within the annual growth rings typical of temperate forest trees, including partial and missing rings and ring-width anomalies. However, these patterns have not been quantified beyond a few suppressed trees. This study quantified the variation in ring counts occurring in 22 second-growth redwood trees from different canopy classes. Ring counts from cross sections taken at sample points along each tree bole revealed missing or incomplete rings in all sample trees and 70% of the cross sections. Ring counts along multiple radii were used to calculate probability of obtaining a maximum ring count along one radius. This probability was lowest at the tree base (0.25) and breast height (0.30) and highest near the top of the tree (0.90). Because of the high amount of variation present in ring counts at breast height, care should be taken when drawing conclusions regarding stand ages from increment cores. Increment cores should be taken from the longest axis of the tree and coring at tree base can be abandoned as cores are not likely to have higher ring counts than breast height cores.RésuméLe séquoia côtier (Sequoia sempervirens (D. Don) Endl.) pousse dans la zone côtière du centre-nord de la Californie et du sud de l'Oregon en peuplements purs et mixtes. On observe depuis longtemps dans les cernes annuels de croissance de cette essence des patrons inhabituels typiques des arbres des forêts tempérées, incluant des cernes partiels et manquants et des anomalies dans la largeur des cernes. Cependant, ces patrons n'ont été quantifiés que sur quelques arbres supprimés. Cette étude quantifie la variation dans les cernes annuels chez 22 tiges de séquoia provenant de forêts de seconde venue et de différents étages du couvert forestier. Le dénombrement des cernes sur les disques de bois prélevés à diverses hauteurs le long de la tige, a révélé qu'il y avait des cernes manquants ou incomplets dans tous les arbres échantillonnés et sur 70% des disques qui ont été prélevés. Le nombre des cernes présents sur différents rayons de chaque disque a été utilisé pour calculer la probabilité d'obtenir un nombre maximal de cernes sur un rayon. Cette probabilité est la plus faible à la base de l'arbre (0,25) et à hauteur de poitrine (0,30) et la plus élevée près du sommet de l'arbre (0,90). Comme la variation du nombre de cernes à hauteur de poitrine est élevée, la prudence est de mise lorsque vient le temps de tirer des conclusions au sujet de l'âge des peuplements à partir de carottes. Les carottes devraient être prélevées dans l'axe du plus grand diamètre de l'arbre et le prélèvement à la base de l'arbre peut être abandonné car il y a peu de chances que le nombre de cernes y soit plus élevé qu'à hauteur de poitrine.[Traduit par la Rédaction]

    loading  Loading Related Articles