Climate sensitivity of trembling aspen radial growth along a productivity gradient in northeastern British Columbia, Canada


    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

Growth–climate relationships were analyzed for 15 stands of trembling aspen (Populus tremuloides Michx.) along a productivity gradient in northeastern British Columbia. Productivity was evaluated with a site index model whose values varied between 6.65 and 26.93 m height at age 50 years. To assess the role of climate on radial growth, we built a tree-ring chronology for each site and then performed a dendroclimatic analysis by means of bootstrapped correlation functions using monthly and annual climatic variables. We found that trembling aspen sensitivity to climate varied across stands with different productivities in the study area. At the more productive sites, trees were more sensitive to climate, and ring widths were positively correlated, particularly with summer month precipitation prior to the year of growth. The different responses to climate along the productivity gradient are likely related to the differences in substrate properties; substrates at the more productive sites are richer in nutrients and have a better water holding capacity than those of the less productive sites. Our study suggests that the effects of future climate change on tree growth may not only increase towards the limit of a species distribution, but also towards richer and wetter stands.RésuméQuinze populations de peuplier faux tremble (Populus tremuloides Michx.) du nord-est de la Colombie Britannique représentant un gradient de productivité ont été analysés en regard des relations entre la croissance radiale et le climat. La productivité a été évaluée par l'indice de qualité de site qui variait entre 6,65 et 26,93 m de hauteur à 50 ans. Afin d'évaluer le rôle du climat sur la croissance radiale, une chronologie maîtresse fut produite pour chacun des sites. Les chronologies ont par la suite été comparées aux données climatiques mensuelles et annuelles à l'aide d'une analyse dendroclimatique basée sur des fonctions de corrélation utilisant une procédure bootstrap. La sensitivité du peuplier faux tremble aux conditions climatiques variait avec le gradient de productivité. Ainsi, les sites les plus productifs montraient une plus grande sensitivité au climat particulièrement avec les précipitations durant les mois d'été de l'année précédente. Les différentes réponses observées selon le gradient de productivité pourrait s'expliquer par les caractéristiques des sols qui dans les sites les plus productifs sont plus riches en nutriments et possède une plus grande capacité à retenir l'eau. Notre étude suggère que l'effet du changement climatique sur la croissance des arbres pourrait se faire sentir non seulement à la limite de distribution des espèces mais aussi dans les sites riches et plus humides.

    loading  Loading Related Articles