Vegetation responses to stand structure and prescribed fire in an interior ponderosa pine ecosystem


    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

A large-scale interior ponderosa pine (Pinus ponderosa Dougl. ex P. & C. Laws.) study was conducted at the Blacks Mountain Experimental Forest in northeastern California. The primary purpose of the study was to determine the influence of structural diversity on the dynamics of interior pine forests at the landscape scale. High structural diversity (HiD) and low structural diversity (LoD) treatments were created with mechanical thinning on 12 main plots. Each plot was then split in half with one-half treated with prescribed fire. During the 5 year period after the treatments, the LoD treatments showed slightly higher periodic annual increments for basal area (BA) and significantly higher diameter increments than did the HiD treatments, although HiD carried twice as much BA as LoD did immediately after the treatments. Prescribed fire did not affect growth, but killed and (or) weakened some trees. No interaction between treatments was found for any variable. Stand density was reduced from the stands before treatments, but species composition did not change. Old dominant trees still grew and large snags were stable during the 5 year period. Treatments had minor impacts on shrub cover and numbers. These results suggest that ponderosa pine forest can be silviculturally treated to improve stand growth and health without sacrificing understory shrub diversity.RésuméUne étude à grande échelle sur le pin ponderosa continental a été réalisée dans la Forêt expérimentale Blacks Mountain située au nord-est de la Californie. Le but principal de l'étude était de déterminer l'influence de la diversité structurale sur la dynamique des pinèdes continentales à l'échelle du paysage. Des traitements de diversité structurale élevée (HiD) et faible (LoD) ont été créés à l'aide d'éclaircies mécanisées dans 12 parcelles principales. Par la suite, chaque parcelle a été divisée en deux et l'une des deux moitiés a reçu un brûlage dirigé. Pendant la période de cinq ans qui a suivi l'application des traitements, les traitements LoD ont produit un accroissement annuel périodique en surface terrière légèrement supérieur et un accroissement en diamètre significativement plus élevé que ceux des traitements HiD, même si la surface terrière des traitements HiD immédiatement après les traitements était deux fois plus grande que celle des traitements LoD. Le brûlage dirigé n'a pas eu d'effet sur la croissance, mais a affaibli ou causé la mort de certains arbres. Aucune interaction entre les traitements n'a été détectée quelle que soit la variable considérée. Par rapport aux conditions avant l'application des traitements, la densité des peuplements a été diminuée mais la composition en espèce n'a pas changé. Les vieux arbres dominants ont continué de croître et le nombre de gros arbres morts sur pied est demeuré stable pendant la période de cinq ans. Le traitement a causé un impact mineur sur le nombre et le couvert d'arbustes. Ces résultats indiquent que les forêts de pin ponderosa peuvent recevoir des traitements sylvicoles pour améliorer la croissance et l'état de santé des peuplements sans sacrifier la diversité des arbustes sous couvert.

    loading  Loading Related Articles