Aerobiology of Pinus taeda pollen clouds


    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

Better knowledge of aerobiological properties of pollen clouds is needed for pines and other woody perennials because these properties shape the predictive accuracy of spatially explicit pollen dispersal models. Four properties were experimentally measured in this study using processed Pinus taeda L. (loblolly pine) pollen as well as pollen concentration and viability data collected from an 18-year-old P. taeda plantation. Results showed that P. taeda pollen had a settling or terminal velocity value of 2.1cm·s−1; that daytime pollen count from a plantation was sparse, reaching a maximum of 1480grains·m−3 at peak pollen shed; and that pollen concentration showed no vertical gradient above or below the plantation's canopy. Pollen sampled above and within the canopy had comparable germination rates. Surprisingly, a low concentration of viable Pinus spp. pollen was present during nighttime. Study results added further to the idea that P. taeda pollen has a higher nuisance value than either Zea mays L. (maize) or Agrostis stolonifera L. (creeping bentgrass) pollen because of its low terminal velocity value, persistent viability, and perennial production.RésuméUne meilleure connaissance des propriétés aérobiologiques des nuages de pollen est nécessaire dans le cas des pins et des autres plantes ligneuses pérennes parce que ces propriétés déterminent la précision des prédictions des modèles spatialement explicites de dispersion du pollen. Quatre propriétés ont été mesurées expérimentalement dans cette étude à l'aide de pollen traité de Pinus taeda L. (pin à encens) et de données de concentration et de viabilité du pollen collectées dans une plantation de P. taeda âgée de 18 ans. Les résultats montrent que le pollen de P. taeda a une valeur de vélocité terminale ou de sédimentation de 2,1 cm·s−1, que la quantité de pollen comptée durant le jour dans une plantation est faible, atteignant un maximum de 1480 grains par·m−3 au plus fort de la libération du pollen et que la concentration de pollen ne montre aucun gradient vertical au-dessus ou au-dessous de la canopée de la plantation. Le pollen échantillonné au-dessus de la canopée avait des taux de germination comparables au pollen échantillonné à l'intérieur de la canopée. Étonnamment, une faible concentration de pollen viable de Pinus spp. était présente durant la nuit. Les résultats de cette étude viennent renforcer la notion que le pollen de P. taeda a une valeur de nuisance plus élevée que le pollen du Zea mays L. (maïs) ou de l'Agrostis stolonifera L. (agrostide) à cause de sa faible valeur de vélocité terminale, de sa viabilité persistante et de sa longue période de production.

    loading  Loading Related Articles