Amount of downed woody debris and its prediction using stand characteristics in boreal and mixedwood forests of Ontario, Canada


    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

We analyzed data on downed woody debris (DWD) from 435 permanent sample plots in boreal and mixedwood forests of Ontario seeking empirical relationships to predict DWD quantity from stand attributes. In each permanent sample plot, data were collected along three transects, including diameter, tree species, and degree of decomposition of DWD pieces with diameter greater than or equal to 7.5cm at the point of intersection with the transect. Amounts of DWD in sample plots ranged from 0.7 to 402.7m3·ha−1 and from 0.1 to 103.4 t·ha−1. Mean DWD values were 65.4m3·ha−1 and 15.9 t·ha−1 in softwood- and 61.9m3·ha−1 and 16.5 t·ha−1 in hardwood-dominated plots. Our analysis revealed no relationship between DWD and stand age, site index, or stocking for plots dominated by black spruce (Picea mariana (Mill.) BSP), eastern white pine (Pinus strobus L.), sugar maple (Acer saccharum Marsh.), and red oak (Quercus rubra L.) and weak relationships for plots dominated by jack pine (Pinus banksiana Lamb.), red pine (Pinus resinosa Ait.), trembling aspen (Populus tremuloides Michx.), and white birch (Betula papyrifera Marsh.). We submit that DWD in Ontario's forests should be treated as a constant factor until the relationship between the amount of DWD and present stand condition is better understood and discuss considerations for future studies on DWD.RésuméNous avons analysé des données sur les débris ligneux au sol (DLS) provenant de 435 placettes échantillons permanentes dans les forêts boréales et mélangées en Ontario dans le but de trouver des relations empiriques pour prédire la quantité de DLS à partir des attributs du peuplement. Dans chaque placette échantillon, les données ont été récoltées le long de trois transects, incluant le diamètre, l'espèce et le degré de décomposition des morceaux de DLS dont le diamètre était plus grand ou égal à 7,5 cm au point d'intersection avec le transect. La quantité de DLS dans les placettes échantillons variait de 0,7 à 402,7 m3·ha−1 et de 0,1 à 103,4 t·ha−1. Les valeurs moyennes étaient de 65,4 m3·ha−1 et de 15,9 t·ha−1 dans les placettes dominées par les résineux et de 61,9 m3·ha−1 et de 16,5 t·ha−1 dans les placettes dominées par les feuillus. Notre analyse révèle qu'il n'y a pas de relation entre les DLS et l'âge du peuplement, l'indice de fertilité de station ou le coefficient de distribution dans les placettes dominées par l'épinette noire (Picea mariana (Mill.) BSP), le pin blanc (Pinus strobus L.), l'érable à sucre (Acer saccharum Marsh.) et le chêne rouge (Quercus rubra L.) et qu'il y a de faibles relations dans les placettes dominées par le pin gris (Pinus banksiana Lamb.), le pin rouge (Pinus resinosa Ait.), le peuplier faux-tremble (Populus tremuloides Michx.) et le bouleau à papier (Betula papyrifera Marsh.). Nous suggérons que les DLS soient traités comme un facteur constant dans les forêts ontariennes jusqu'à ce que la relation entre la quantité de DLS et l'état actuel du peuplement soit mieux comprise et nous discutons des facteurs dont devraient tenir compte les études futures sur les DLS.

    loading  Loading Related Articles