La portée de l'« effet Mozart ». Succès souvenirs, fausses notes et reprises

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

Rauscher, Shaw and Ky (1993) observed that listening to Mozart's Sonata in D major for Two Pianos K448 results in short-term enhancement of spatial reasoning ability. Popularized as the Mozart Effect, this result gave rise to a scientific, social, and commercial craze. The present paper evaluates the validity of the Mozart Effect through the analysis of 26 studies pertaining to this question. Conflicting results emerged but the majority of studies weakens the validity of the Mozart Effect. Theoretical implications for cognitive neuropsychology are discussed. Social and commercial issues are also addressed from an ethical point of view.

Rauscher, Shaw et Ky (1993) ont constaté que l'écoute de la Sonate pour deux pianos en ré majeur K448 de Mozart augmente à court terme les habiletés de raisonnement spatial. Popularisé sous le nom d'« effet Mozart », ce résultat a suscité un engouement scientifique, social et commercial. Le présent texte fait le point sur la validité de l'« effet Mozart » en analysant 26 études sur la question. Les résultats sont contradictoires mais la majorité des études ébranlent la validité de l'« effet Mozart ». Les implications théoriques en neuropsychologie cognitive sont abordées en discussion. Les enjeux sociaux et commerciaux sont également évoqués d'un point de vue éthique.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles