This Won’t Hurt a Bit: Reflections on a Career in Chronic Pain

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

This article is based on my address to the Canadian Psychological Association at the annual convention in Victoria, British Columbia, June 11, 2016 on the occasion of receiving the Donald O. Hebb Award for Distinguished Contributions to Psychology as a Science. In the article, I present a very brief introduction to the problem of chronic postsurgical pain, including a working definition, some basic epidemiology, and its course in children and adults. I then describe some of my early work in identifying the risk factors for chronic postsurgical pain using phantom limb pain memories as an example and go on to show how these tied into what was then the newly developing field of preemptive analgesia. Next, on the basis of 25 years of research, I outline an innovative Transitional Pain Service that we recently developed, which is a multidisciplinary program designed to transform the way pain is managed after surgery by proactively identifying and treating people at high risk of developing chronic postsurgical pain. I conclude the article with an overview of my lab’s present research and our future directions by highlighting some of my current and former graduate students, whose hard work and productivity have contributed in important ways to my own success, especially over the last 14 years since I joined the Psychology Department at York University.

Cet article fait suite au discours que j’ai prononcé à la Société canadienne de psychologie à Victoria, Colombie-Britannique le 11 juin 2016 dans le cadre duquel l’on m’a décerné le Prix Donald O. Hebb pour contributions remarquables à la psychologie en tant que science. Dans cet article, je présente une très brève introduction du problème que constitue la douleur post-chirurgicale chronique, y compris une définition pratique, quelques notions d’épidémiologie de base, et son évolution chez les adultes et les enfants. J’y décris ensuite certains de mes récents travaux en identifiant les facteurs de risque de la douleur post-chirurgicale chronique au moyen d’exemples de souvenirs de douleur du membre fantôme puis je montre comment ces derniers étaient liés avec ce qui était autrefois, le nouveau champ d’expertise qu’est l’analgésie préventive. Puis, sur la base de 25 ans de recherche, j’évoque le Service de douleur transitionnelle innovateur que nous avons récemment mis au point, qui est un programme multidisciplinaire conçu pour transformer la manière dont la douleur est gérée suite à une chirurgie en identifiant proactivement et en traitant les personnes à haut risque de développer des douleurs post-chirurgicales chroniques. Je conclus l’article en offrant un aperçu des recherches en cours de mon laboratoire et de nos orientations futures en mentionnant certains de mes anciens et actuels étudiants de cycle supérieur, dont le travail acharné et la productivité ont contribué de manière importante à mon propre succès, spécialement lors des 14 dernières années depuis mon entrée au service de psychologie de l’Université York.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles