Systematic Review of Comorbidity Between DSM Disorders and Depression According to Age and Sex in Youth

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

Unipolar depression is often comorbid with other psychiatric disorders in youth, particularly with anxiety and disruptive disorders. Previous literature reviews suggested that patterns of comorbidity differed by age and sex. However, most authors from previous published reviews did not specifically target age and sex as a priori criteria in selecting studies on comorbidity during adolescence. Moreover, these reviews did not consider potentially important methodological issues that might explain inconsistencies in comorbidity rates across studies. In our literature review, we selected empirical studies published within the last 15 years with the aim of targeting age and sex as principal variables associated with heterotypic comorbidity of either anxiety or disruptive disorders and depression. Additionally, relevant methodological aspects that were not considered systematically in previous reviews were taken into account in the presentation of results (e.g., type of instrument, informant assessing youth’s mental disorders). In the present review, a total of 29 cross-sectional and longitudinal studies met the following selection criteria in their research design: (a) structured or semistructured instruments assessing anxiety, disruptive, and depressive disorders; and (b) samples of adolescents aged at least 12 years. Our review highlights inconsistent results across clinical and community studies regarding age- and sex-related patterns of comorbidity. However, some studies indicated the presence of high comorbidity rates between either anxiety or disruptive disorders and depression in adolescent girls. This review suggests that the complexity of the comorbidity phenomenon precludes definitive conclusions about its variations according to age and sex. Implications for prevention, treatment, and future research are discussed.

La dépression unipolaire se présente souvent en comorbidité avec d’autres troubles psychiatriques chez les jeunes, particulièrement les troubles anxieux et disruptifs. Les recensions d’études antérieures suggèrent que les types de comorbidité varient selon l’âge et le sexe. Or, la majorité des auteurs de ces recensions n’ont pas spécifiquement ciblé l’âge ou le sexe comme critères a priori dans la sélection d’études sur la comorbidité chez les adolescents. De plus, ces recensions n’ont pas tenu compte de certains aspects méthodologiques potentiellement importants pour expliquer les incohérences au niveau des taux de comorbidité entre les études. Dans notre recension de la littérature, les études empiriques publiées au cours des 15 dernières années ont été sélectionnées en ciblant l’âge et le sexe comme principales variables associées à la comorbidité hétérotypique entre les troubles anxieux ou disruptifs et la dépression. Par ailleurs, les aspects méthodologiques pertinents qui n’étaient pas systématiquement considérés dans les recensions antérieures ont été pris en compte dans la présentation des résultats (par ex., le type d’instrument utilisé, l’informateur évaluant les troubles mentaux du jeune). Dans cette recension, un total de 29 études transversales et longitudinales a répondu aux critères de sélection suivants relatifs au devis de recherche: (a) instruments structurés ou semistructurés évaluant les troubles anxieux, disruptifs et dépressifs; (b) échantillons d’adolescents âgés d’au moins 12 ans. Notre recension révèle des résultats contradictoires entre les différentes études effectuées en clinique et dans la communauté concernant les types de comorbidité liés à l’âge et au sexe. Toutefois, certaines études indiquent la présence de taux élevés de comorbidité entre les troubles anxieux ou disruptifs et la dépression chez les filles adolescentes. Cette recension suggère que la complexité du phénomène de la comorbidité limite la possibilité de conclure, d’une façon définitive, sur ses variations selon l’âge et le sexe. Les implications pour la prévention, le traitement et les recherches futures y sont discutées.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles