A Meta-Analysis of Group Cognitive–Behavioral Therapy as an Antidepressive Treatment: Are We Getting Better?

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

This meta-analysis examines temporal changes (time trends) in the effects of group cognitive–behavioral therapy (GCBT) as a treatment for unipolar depression. In this exploratory study, 37 studies (comprising 1,016 patients) conducted between 1980 and 2015 were included, and their effect sizes (ESs) were quantified as Hedge’s g based on the Beck Depression Inventory (BDI) and the Hamilton Rating Scale for Depression (HRSD). In the main analyses, within-group (prepost) comparisons (k = 35 for the BDI, and k = 14 for the HRSD) and controlled (between group) comparisons (k = 16 for the BDI) were conducted. The average within-group ES was 1.33 (95% confidence interval [CI] = 1.16–1.19) for the BDI and 1.56 for the HRSD (95% CI = 1.20–1.90). The publication year of each study was examined as a linear metaregression predictor of ES. The results showed a significant increase in effect sizes for GCBT over time, with the BDI as outcome measure. However, this was not found for the HRSD as outcome measure. Subgroup analyses were performed on selected moderator variables to determine whether there was any covariation with effect sizes. These analyses revealed that in trials conducted without following a set manual, effect sizes increased with time—an association not found for trials using a manual. Potential causes and implications are discussed.

Cette méta-analyse se penche sur les changements temporels (tendances dans le temps) des effetsde la thérapie comportementale et cognitive de groupe (TCCG) utilisée pour traiter la dépression unipolaire. Cette étude exploratoire examine 37 études (regroupant1016 patients) menées entre 1980 et 2015 et quantifie les effets observés (EO) dans le cadre de celles-ciselon la valeur g de Hedge en fonction de l’inventaire de dépression de Beck (IDB) et de l’Échelle de dépression de Hamilton(HAM D). Dans les analyses principales, des comparaisons au sein du groupe (prépostérieures) (k _ 35 pour l’IDBet k _ 14 pour la HAM D) et des comparaisons sous contrôle (entre les groupes) (k _ 16 pour l’IDB) ontété menées. Les EO moyens observés au sein du groupe étaient de 1,33 (intervalle de confiance [IC] de 95 %_ 1,16 –1,19) en fonction del’IDB et de 1,56 en fonction de la HAM D (IC de 95 % _ 1,20 à 1,90). L’année de publication de chaque étude a été analyséeen tant qu’indicateur linéaire de méta-régression des EO. Les résultats ont montré une hausse significative des effets observésen recourant à la TCCG au fil du temps, l’IBD étant utilisée comme mesure des résultats. Toutefois, ceci n’a pas été observé pour la HAM Den tant que mesure des résultats. Des analyses de sous-groupes ont été effectuées sur des variables modératrices sélectionnéesafin de déterminer la présence de covariations en fonction des effets observés. Ces analyses ont révélé que, lors des essais menéssans observer un manuel établi, les effets observés augmentaient au fil du temps, une association qui n’a pas étérelevée pour les essais avec manuel. Les causes et conséquences possibles sont discutées.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles