Large Variation in Provincial Guidelines for Urine Drug Screening During Opioid Agonist Treatment in Canada

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

Urine drug screening (UDS) is commonly used to detect or validate self-reported substance use, particularly when beginning and maintaining opioid agonist therapy. However, there is currently no summary of the published clinical practice guidelines for UDS in Canada, and no measure of the consistency with which different provinces suggest administering UDS. Therefore, we conducted a policy scan of UDS guidelines, examining the published clinical practice guidelines for each Canadian province and extracting all relevant data in March 2017. Our Canadian guideline and policy scan found that UDS frequency recommendations vary greatly among Provinces for persons receiving opioid agonist therapy for opioid use disorder.

Le dépistage des drogues par l’urine (UDS) est couramment utilisé pour détecter ou valider l’utilisation de substances auto-déclarées, en particulier lorsque l’on commence et que l’on maintient un traitement par des agonistes opioïdes (OAT). Cependant, il n’y a actuellement aucun résumé des lignes directrices de pratique clinique publiées pour le UDS au Canada, et aucune mesure de l’uniformisation avec laquelle les différentes provinces suggèrent d’administrer le UDS. Par conséquent, nous avons effectué une analyse des lignes directrices UDS, en examinant les lignes directrices de pratique clinique publiées pour chaque province canadienne et en extrayant toutes les données pertinentes en mars 2017. Notre analyse des lignes directrices et des politiques canadiennes révèle que les recommandations de fréquence UDS varient grandement d’une province à l’autre pour les personnes recevant une OAT pour trouble d’utilisation des opioïdes.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles