Congruence Between Self-Image and Occupational Stereotypes in Students Entering Gender-Dominated Occupations

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

The purpose of the study was to assess gendered attributes in six occupational images and in the self-images of university students, and how the congruence of these attributes between self- and occupational images determines occupational choice.

The Revised Interpersonal Adjective Scales (IAS-R, Wiggins, Trapnell & Phillips, 1988) measure interpersonal traits on two orthogonal dimensions: affiliation and dominance. Originally designed as a self-report instrument, the IAS-R was used by 500 university students to describe three female- (nurse, rehabilitation therapist, teacher), and three male-dominated occupations (engineer, lawyer, physician). Six distinct occupational stereotypes were found, with male-dominated occupations viewed as less affiliative and more dominant than female-dominated occupations. In a second study, a sample of 567 women and men entering these fields completed the IAS-R as a self-report measure. Analyses compared self-images to the six occupational stereotypes, and found the greatest congruence between self-image and intended occupation. Men, and generally subjects entering male-dominated fields, were less affiliative than women, or subjects entering female-dominated fields. Dominance did not differ between men and women, nor among subjects in different occupational fields. The results support the congruence notion of most vocational choice theories (e.g., Super, 1980) but point to the importance of gendered attributes of self- and occupational images, and the need for updated measurement of both. Implications for gender equity in the work force are discussed.

Le but de l'étude était d'évaluer les traits propres à chacun des deux sexes dans six images professionnellcs et dans les images qu'avaient d'eux-mêmes des étudiants d'université. L'étude avait également pour but d'évaluer dans quelle mesure la congruence des traits entre images de soi et images professionnelles détermine les choix de carrière.

Les Revised Interpersonal Adjective Scales (IAS-R, Wiggins, Trapnell et Phillips, 1988) servent à mesurer les traits interpersonnels concernant deux dimensions orthogonales: l'affiliation et la dominance. D'abord conçues comme un instrument d'auto-évaluation, les IAS-R ont été utilisées par 500 étudiants pour décrire trois secteurs à prédominance féminine (soins infirmiers, thérapie en réadaptation et enseignement) et trois secteurs à prédominance masculine (génie, droit et médecine). Six stéréotypes reliés à des emplois distincts ont été relevés; les emplois à prédominance masculine étaient considérés comme moins affiliatifs et plus dominants que les emplois à prédominance féminine. Dans une deuxième étude, un échantillon de 567 femmes et hommes qui commençaient à travailler dans les secteurs susmentionnés ont utilisé les IAS-R comme mesure d'auto-évaluation. Des analyses comparatives des images de soi et des six stéréotypes reliés à des emplois ont mis en lumière l'importante congruence entre image de soi et profession choisie. Les hommes, et généralement les sujets s'intégrant dans des secteurs à prédominance masculine, étaient moins enclins à l'affiliation que les femmes ou que les sujets s'inteégrant dans des secteurs à prédominance féminine. La dominance ne différait pas entre hommes et femmes, ni entre les sujets des différents secteurs professionnels, Les résultats appuient la notion de congruence de la plupart des théories relatives au choix de carrière (p. ex. Super, 1980), mais ils montrent l'importance des traits propres à chacun des deux sexes dans l'image de soi et dans les images professionnelles, de même que la nécessité d'utiliser une mesure moderne des deux types d'images. Il est également question des répercussions des résultats sur l'équité entre les sexes dans la population active.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles