Trauma Types as Differential Predictors of Posttraumatic Stress Disorder (PTSD), Major Depressive Disorder (MDD), and Their Comorbidity

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

Résumé

L’état de stress post-traumatique (ESPT) et le trouble dépressif majeur (TDM) sont, parmi le personnel militaire, deux des plus courants troubles de santé mentale subséquents à un événement traumatique, et ces troubles sont souvent concomitants. Cette comorbidité est associée à des répercussions très coûteuses, tant sur le plan personnel que sociétal. Il est important de cerner le personnel militaire présentant les plus grands risques d’ESPT et de TDM, pourtant peu d’études ont examiné les corrélations potentielles de cette comorbidité. La présente étude visait à déterminer si des types particuliers d’événements traumatiques augmentaient les risques de comorbidité d’ESPT et de TDM, comparativement à l’ESPT et au TDM seulement, au moyen d’un échantillon de 7047 membres des Forces armées canadiennes (5012 hommes, 2035 femmes) ayant vécu un événement traumatique. Les résultats ont révélé des tendances complexes, de sorte que des types de traumatismes particuliers étaient associés à certains diagnostics, et ces tendances étaient différentes selon le sexe. Les traumatismes interpersonnels non sexuels présentaient les rapports les plus larges et les plus consistants par rapport au diagnostic chez les deux sexes, les traumatismes non dévoilés et autres étaient associés à l’ESPT et au TDM chez les deux sexes, et les accidents, les traumatismes inattendus et les traumatismes en tant que réfugié ou civil dans une région en guerre n’étaient pas associés à un des diagnostics pour l’un ou l’autre des sexes. Le traumatisme associé au déploiement était associé à l’ESPT seulement chez les hommes, et à l’ESPT et au TDM chez les femmes. Bien que les traumatismes sexuels aient été associés chez les femmes à l’ESPT seulement, au TDM seulement et à l’ESPT et au TDM, ils n’étaient pas associés à des troubles de santé mentale chez les hommes. Ces résultats indiquent que les types de traumatismes peuvent aider à cerner le personnel militaire présentant des risques accrus d’ESPT et de TDM en comorbidité, ainsi que des risques accrus de morbidité et de mortalité qui y sont reliés.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles