Séparer les filles et les garçons dans les classes d’éducation physique et sportive : état de la question

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

Devant le maintien des inégalités entre les sexes à l’école, le retour de la non-mixité au sein des établissements scolaires est une perspective discutée, envisagée et déjà mise en place dans certains pays. En éducation physique et sportive (ÉPS), la question de la séparation des filles et des garçons dans les classes occupe, à l’échelle internationale, une place importante et est fréquemment débattue. L’objectif de cette revue de la littérature est de proposer une synthèse des connaissances actuelles concernant les effets de la mixité et de la non-mixité sur la formation des élèves, aussi bien sur le plan du processus d’acquisition des habiletés motrices que sur un plan plus général en lien avec la construction à la construction de la féminité et de la masculinité en ÉPS. Cet article revient tout d’abord sur les difficultés que pose la mixité en ÉPS, sur la présence de nombreuses inégalités entre les sexes et sur les enjeux propres à un contexte d’enseignement non mixte. Un état des lieux des travaux réalisés sur la non-mixité en ÉPS est ensuite présenté. Enfin, de par la présence limitée de travaux sur le sujet et des résultats hétérogènes et parfois contradictoires, des perspectives de recherches sont envisagées, notamment autour d’études qui veulent explorer l’activité des élèves afin de rendre compte de la manière dont le genre se réalise (« doing gender ») et émerge au sein de classes mixtes et non mixtes en ÉPS.

Should boys and girls be in the same classroom? In some countries, a return to single-sex groups within school establishments is a prospect discussed, considered and already put in place because of continued inequity between the sexes. In physical and sports education (PSE), the question of separation of boys and girls in the classroom is widely debated as an important topic at the international level. The objective of this review of the literature is to present a summary of current knowledge about the effect of mixed or non-mixed groups on the training of students, the process of acquiring motor skills, and, at a more general level, the developing of femininity and masculinity in PSE. The article deals with the difficulties posed by mixed groups in PSE, describes numerous inequities between the sexes and the issues that are particular to a context of non-mixed teaching. This is followed by a status report on the work carried out on non-mixed groups in PSE. Finally, due to the limited number of studies on the subject, as well as the heterogeneous, and sometimes contradictory results, research opportunities are proposed, especially on the way gender develops (“doing gender ”) and emerges through student activity in co-educational and single-sex PSE classes. The maintenance of co-educational teaching is debated in the light of inequities between girls and boys in PSE. Teachers in many countries consider single-sex classes to be part of a strategy to promote greater equity between the sexes. A status report on research into the separation of sexes in PSE classes underlines the uncertain nature of the issue, and suggests further investigation of the way gender develops within this context.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles