Facteurs de risque individuels de l’épuisement professionnel : construction et validation du questionnaire Style personnel au travail

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

L’épuisement professionnel a des conséquences néfastes pour l’individu, l’organisation et la société. Les facteurs de risque organisationnels de l’épuisement professionnel ont été étudiés empiriquement, et il existe des outils pour les évaluer, tel la Areas of Worklife Scale (AWS; Leiter & Maslach, 2002). Les facteurs de risque individuels n’ont pas reçu la même attention systématique et aucun instrument ne permet d’en faire un portrait. Le questionnaire Style personnel au travail (SPT; Papineau, Desjardins, Legault & Demers, 2014) a été développé pour combler cette lacune, après une recension des facteurs corrélés au Maslach Burnout Inventory (MBI; Maslach & Jackson, 1981). L’arbre décisionnel de Kraemer et al. (1997) a été utilisé pour déterminer les facteurs de risque individuels recensés qui étaient modifiables, c’est-à-dire ceux qui pouvaient être traités par une intervention. Le SPT comporte 26 items répartis en 6 facteurs (perfectionnisme, faible estime de soi, intolérance à l’incertitude, pression de performance, faible affirmation de soi et tendance à s’inquiéter). Sa fidélité ainsi que sa validité factorielle et convergente ont été évaluées à l’aide de deux études (Étude 1, N = 233; Étude 2, N = 417). Des corrélations positives ont été obtenues entre le SPT et le MBI-General Survey (MBI-GS; Schaufeli & Leiter, 1996). Ces résultats indiquent que les propriétés psychométriques du SPT sont adéquates et que les facteurs du SPT sont corrélés avec au moins une dimension du MBI-GS. Le SPT s’avère être un instrument valide, qui sera utile entre autres dans les domaines de la prévention et du traitement de l’épuisement professionnel. Matériel supplémentaire : 1) Recension des facteurs du SPT; 2) Définition des facteurs du SPT; 3) Provenance des items du SPT.

Occupational burnout has negative consequences for individuals, organizations as well as society. Organizational risk factors for burnout have been empirically studied, and there are tools to evaluate them, such as the Areas of Worklife Scale (AWS; Leiter & Maslach, 2002). Individual risk factors have not received similar systematic attention, and there is no instrument to evaluate them. The Style personnel au travail questionnaire (SPT; Papineau, Desjardins, Legault, & Demers, 2014) was developed to fill this gap, based on a review of the factors that correlated with the Maslach Burnout Inventory (MBI; Maslach & Jackson, 1981). The decision tree of Kraemer et al. (1997) was used to identify modifiable individual risk factors, i.e. those that could be treated by an intervention. The SPT contains 26 items divided into 6 factors (perfectionism, low self-esteem, intolerance to uncertainty, pressure to perform, low self-esteem and tendency to worry). Two studies were conducted to test its fidelity as well as its factorial and convergent validity (Study 1, N = 233, Study 2, N = 417). Positive correlations were obtained between the SPT and the MBI-General Survey (MBI-GS, Schaufeli & Leiter, 1996). These results indicate that the psychometric properties of the SPT are adequate, and its factors correlate with at least one dimension of the MBI-GS. The SPT has proved to be a valid instrument, which will be useful to prevent and treat occupational burnout.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles