Seismic performance of ductile and nominally ductile reinforced concrete moment resisting frames. II. Analytical study

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

This paper is the second of two companion papers on the evaluation of the level of protection offered by ductile and nominally ductile reinforced concrete structures. In the first paper, experimental results obtained from shake table tests of two half-scale reinforced concrete moment resisting frames were reported. The first structure was designed as a ductile frame (force reduction factor R = 4) according to current Canadian standards; and the second structure incorporated only nominally ductile details (R = 2). This second paper deals with the dynamic modelling of the two structures. A simple nonlinear time-history dynamic analysis model is presented and its predictions are compared with the shake table test results. It is shown that inelastic deformations in beam-column joints have a major influence on the seismic response of the structures. Approximate modelling of these joint deformations, based on equivalent rotational springs, can provide a good correlation between numerical and experimental results.

Cet article est le second de deux sur l'évaluation du niveau de protection sismique des ossatures à noeuds rigides en béton armé au Canada. Dans le premier article, les résultats d'essais sur table vibrante de deux ossatures à noeuds rigides, à échelle une-demie, en béton armé furent présentés. La première structure consistait en une conception ductile (facteur de réduction des forces R = 4) selon les normes Canadiennes actuelles. La deuxième structure incorporait des détails d'armature en vue de lui assurer une ductilité nominale (R = 2). Ce deuxième article traite de la modélisation dynamique des deux ossatures. Un modèle simple pour l'analyse dynamique non linéaire des deux ossatures est élaboré et ses prédictions sont confrontées aux résultats des essais sur table vibrante. On démontre que les déformations non linéaires dans les assemblages poteau-poutre jouent un rôle prépondérant dans la réponse dynamique des deux structures. Une modélisation approximative de ces déformations dans les assemblages, à l'aide de ressorts rotationnels équivalents, conduit à une corrélation satisfaisante entre les résultats numériques et expérimentaux.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles