Apport des mesures respirométriques à la gestion d'une station d'épuration à boues activées

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

New regulations for wastewater treatment that will insure greater reliability of the wastewater treatment plants are being established, that is to say in the case of an activated sludge plant, a better control of the biological process. The use of biological sensors would appear to increase the reliability of the plants by allowing the assessment of some characteristic variables of the process and by detecting as quickly as possible the influx of a toxin that is able to inhibit the biomass. We created a biosensor that measures oxygen uptake rates. According to the first results obtained, the data could lead to a good control strategy of the activated sludge process.

L'entrée en vigueur de nouvelles réglementations en matière d'assainissement implique une plus grande fiabilité des installations de traitement des eaux usées, c'est-à-dire, dans le cas fréquent des stations d'épuration à boues activées, une meilleure maîtrise du procédé d'épuration biologique. Or, l'utilisation de capteurs biologiques semble en mesure de contribuer à ces améliorations en permettant d'estimer certaines variables caractéristiques du procédé ou encore de détecter aussi promptement que possible une crise due à un toxique susceptible de neutraliser la biomasse épuratrice. C'est dans ce but qu'un biocapteur, dont le principe repose sur la mesure de la quantité d'oxygène consommé par un échantillon de boue activée pour métaboliser une quantité donnée de substrat, a été réalisé. Les premiers résultats montrent que les informations recueillies peuvent effectivement conduire à une stratégie de contrôle et de commande optimale du procédé de traitement biologique des eaux.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles