New, biostratigraphically significant ammonites from the Jurassic Fernie Formation, southern Canadian Rocky Mountains

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

Jurassic ammonites described here for the first time come from numerous localities in the Fernie Formation in the Foothills and Front Ranges of the Rocky Mountains of north- and south-eastern British Columbia and central- and south-western Alberta, and provide useful new age data for several members of the formation. The occurrence of Orthodactylites sp. in the uppermost beds of the Red Deer Member indicates this unit extends upwards into the basal Toarcian, which will be helpful in the search for carbon-isotope excursions associated with the early Toarcian anoxic event. The presence of Hettangian and lower Pliensbachian strata in outcrop of the Gordondale Member is confirmed. Diversity of the ammonite fauna in the Grey Beds is enlarged by the presence of ? Kepplerites – ? Cadomites and Choffatia spp. These faunas also provide biostratigraphic constraints for carbon- and oxygen-isotope trends and U–Pb ages recently recorded from the Highwood Member and Grey Beds exposed in Bighorn Creek and its eastern tributary, and in Fording River. The first occurrence of Zemistephanus richardsoni from cratonic rocks, recorded here, suggests close proximity of the allochthonous terranes Wrangellia and Stikinia, the only other areas from which this species is known, to the northwest North American craton by early Bajocian time. One new species, Cardioceras (Subvertebriceras) ferniensis, is described.

Les ammonites (Jurassique) décrites ici pour la première fois proviennent de nombreuses localités dans la Formation de Fernie du piedmont et des chaînons frontaux des montagnes Rocheuses du nord et du sud-est de la Colombie-Britannique et du centre et du sud-ouest de l'Alberta. Elles fournissent de nouvelles données d'âges pour plusieurs membres de cette formation. L'occurrence de Orthodactylites sp. dans les lits au sommet du membre Red Deer indique que cette unité s'étend vers le haut dans la base du Toarcien. Cela peut être utile dans la recherche des excursions de la courbe des isotopes du carbone associées à l'événement anoxique au Toarcien précoce. La présence de strates de l'Hettangien et du Pliensbachien inférieur dans l'affleurement du membre de Gordondale est confirmée. La diversité de la faune ammonite dans les Grey Beds est agrandie par la présence de ? Kepplerites – ? Cadomites et Choffatia spp. Ces faunes fournissent aussi des limites biostratigraphiques pour les tendances des isotopes du carbone et de l'oxygène ainsi que pour les âges U–Pb récemment enregistrés dans le membre Highwood et les Grey Beds qui affleurent dans le ruisseau Bighorn et son tributaire à l'est ainsi que dans la rivière Fording. La première occurrence, enregistrée ici, de Zemistephanus richardsoni dans des roches cratoniques suggère une proximité immédiate des terranes allochtones Wrangellia et Stikina, les seules autres régions où cette espèce est connue, au craton nord-américain nord-ouest à l'époque du Bajocien précoce. Une nouvelle espèce, Cardioceras (Subvertebriceras) ferniensis, est décrite.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles