Stimulus-Response Compatibilities During Top-Bottom Discriminations

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

Résumé

Participants indicated whether a small dot was located near the top or bottom pole of a rotated object. Response times increased as a function of object orientation more for top trials than for bottom trials. The interaction between orientation and response was shown to be due to a relationship between response times and the dot's height on the screen. The orientation effect was influenced, positively and negatively, by a vertical arrangement of the response keys depending on whether the upper or lower key was used for the top response. Horizontal key placement produced an intermediate orientation effect, with asymmetries of about 180° depending on which hand was used for top responses. This task appears to reflect spatial stimulus-response compatibilities more than object processing.

Les participants devaient indiquer si un point était situé près de l'extrémité du haut ou du bas d'un objet subissant une rotation. Les temps de réponse ont augmenté de façon plus marquée en fonction de l'orientation de l'objet pour les essais haut que les essais bas. Il a été démontré que l'interaction entre l'orientation et la réponse était due à la relation entre les temps de réponse et la hauteur du point à l'écran. L'effet de l'orientation est influencé, positivement et négativement, par l'arrangement vertical des touches de réponse, selon que la touche employée pour répondre haut était celle du bas ou celle du haut. Une disposition horizontale des touches produit un effet d'orientation intermédiaire, avec des asymétries à environ 1800, selon la main utilisée pour répondre. Cette tâche semble refléter davantage les compatibilités spatiales entre la réponse et le stimulus que le traitement de l'objet.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles