Strategy Selection in Cue-Based Decision Making

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

People can make use of a range of heuristic and rational, compensatory strategies to perform a multiple-cue judgment task. It has been proposed that people are sensitive to the amount of cognitive effort required to employ decision strategies. Experiment 1 employed a dual-task methodology to investigate whether participants’ preference for heuristic versus compensatory decision strategies can be altered by increasing the cognitive demands of the task. As indicated by participants’ decision times, a secondary task interfered more with the performance of a heuristic than compensatory decision strategy but did not affect the proportions of participants using either type of strategy. A stimulus set effect suggested that the conjunction of cue salience and cue validity might play a determining role in strategy selection. The results of Experiment 2 indicated that when a perceptually salient cue was also the most valid, the majority of participants preferred a single-cue heuristic strategy. Overall, the results contradict the view that heuristics are more likely to be adopted when a task is made more cognitively demanding. It is argued that people employ 2 learning processes during training, one an associative learning process in which cue-outcome associations are developed by sampling multiple cues, and another that involves the sequential examination of single cues to serve as a basis for a single-cue heuristic.

Les gens peuvent utiliser diverses stratégies heuristiques, rationnelles et compensatoires pour réaliser une tâche de jugement avec de multiples indices. Il a été suggéré que les gens sont sensibles à la quantité d’effort cognitif nécessaire à l’utilisation de stratégies décisionnelles. Dans l’Expérience 1, on a eu recours à une méthode à double tâche pour déterminer s’il était possible de modifier la préférence des participants pour une stratégie de décision de type heuristique, plutôt que pour une stratégie compensatoire, en augmentant les exigences cognitives de la tâche. Les temps de décision des participants ont révélé que l’ajout d’une deuxième tâche nuit davantage au rendement dans le cas d’une stratégie décisionnelle heuristique que dans le cas d’une stratégie compensatoire, sans toutefois modifier les proportions de participants utilisant chacun de ces types de stratégie. L’effet d’un ensemble de stimuli suggère que la conjonction de la saillance et de la validité des indices peut jouer un rôle déterminant dans le choix de la stratégie. Les résultats de l’Expérience 2 montrent que, lorsqu’un indice saillant sur le plan perceptif était aussi le plus valide, la majorité des participants ont préféré une stratégie de type heuristique avec un seul indice. Dans l’ensemble, les résultats contredisent l’opinion voulant qu’il soit plus probable que les sujets adoptent une stratégie de type heuristique si les tâches deviennent plus exigeantes sur le plan cognitif. Il est avancé que les gens utilisent 2 procédés d’apprentissage pendant une formation, l’un qui est de type associatif, dans le cadre duquel les associations indice-résultat sont définies par l’essai d’une multitude d’indices, l’autre qui implique l’examen séquentiel d’indices uniques qui serviront de fondement à une stratégie de type heuristique avec un seul indice.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles