Production Does Not Improve Memory for Face–Name Associations

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

Strategies for learning face–name associations are generally difficult and time-consuming. However, research has shown that saying a word aloud improves our memory for that word relative to words from the same set that were read silently. Such production effects have been shown for words, pictures, text material, and even word pairs. Can production improve memory for face–name associations? In Experiment 1, participants studied face–name pairs by reading half of the names aloud and half of the names silently, and were tested with cued recall. In Experiment 2, names were repeated aloud (or silently) for the full trial duration. Neither experiment showed a production effect in cued recall. Bayesian analyses showed positive support for the null effect. One possibility is that participants spontaneously implemented more elaborate encoding strategies that overrode any influence of production. However, a more likely explanation for the null production effect is that only half of each stimulus pair was produced—the name, but not the face. Consistent with this explanation, in Experiment 3 a production effect was not observed in cued recall of word–word pairs in which only the target words were read aloud or silently. Averaged across all 3 experiments, aloud targets were more likely to be recalled than silent targets (though not associated with the correct cue). The production effect in associative memory appears to require both members of a pair to be produced. Surprisingly, production shows little promise as a strategy for improving memory for the names of people we have just met.

Les stratégies pour mémoriser les associations visage-nom sont généralement difficiles et prennent beaucoup de temps. La recherche a démontré que dire à voix haute un mot en améliore la mémorisation, comparativement à un mot d’un même ensemble qui a été lu en silence. Un tel effet de la production a été montré pour les mots, les images, les textes et les paires de mots. Est-ce que la production peut améliorer la mémorisation des associations visage-nom? Dans l’Expérience 1, les participants ont étudié des paires visage–nom en lisant à haute voix la moitié des noms et l’autre moitié silencieusement. La mémorisation a été vérifiée au moyen d’un rappel indicé. Pour l’Expérience 2, les noms ont été répétés à haute voix ou silencieusement pour la durée de l’essai. Aucune des deux conditions n’a révélé un effet de la production avec le rappel indicé. Des analyses bayésiennes ont appuyé l’absence d’effet. Il est possible que les participants aient eu recours spontanément à des stratégies d’encodage plus élaborées, dépassant ainsi tout effet de la production. Toutefois, l’explication la plus probable de l’absence d’effet de la production est que seulement la moitié de chaque paire de stimulus a été produite, à savoir le nom, mais pas le visage. Conformément à cette explication, dans le cadre de l’Expérience 3, aucun effet de la production n’a été observé lors du rappel indicé de paires mot–mot, pour lesquelles seulement les mots cibles ont été lus à haute voix ou silencieusement. Une fois la moyenne établie pour les trois expériences, il est ressorti de cela qu’il était plus probable que les participants se souviennent des cibles lues à haute voix que celles qui ont été lues silencieusement (bien que non associées avec le rappel approprié). L’effet de la production dans la mémoire associative semble nécessiter la production des deux éléments de la paire. On peut être étonné que la production soit peu prometteuse en tant que moyen d’améliorer la mémoire des noms de gens qu’on vient de rencontrer.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles