Influence of fish density on the energy allocation pattern of juvenile brook trout (Salvelinus fontinalis)

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

Our objectives were (i) to assess the influence of fish density on the energy allocation pattern of juvenile brook trout (Salvelinus fontinalis) and (ii) to define the mechanism by which this influence occurs. We estimated growth, consumption, and activity rates of brook trout held in 8-m3 enclosures characterized by two different densities (four or eight fish per enclosure; D4 and D8 enclosures, respectively). Eight experiments designed to estimate these variables were performed during a 27-day period. Fish from D4 enclosures (DELTA W bar = 0.46 g) grew twice as much as those from D8 enclosures (DELTA W bar = 0.24 g). For any given experiment, consumption rates were not significantly different between the two fish densities (0.434–1.09 g dry ·100 g wet−1 ·day−1). However, fish stocked in D8 enclosures displayed more aggressive behavior, executed 5.5 times more movements, and swam at speeds 13% faster than fish in D4 enclosures. These differences resulted in activity rates fourfold higher in D8 enclosures than in D4 enclosures. Empirical analyses combining our results with published values of growth, consumption, and activity rates supported the hypothesis that competition can have a negative effect on growth through a decrease in consumption rates and an increase in activity costs.

Les objectifs de notre étude étaient de (i) déterminer l'influence de la densité de poissons sur le patron d'allocation énergétique chez des juvéniles d'omble de fontaine (Salvelinus fontinalis) et (ii) de déterminer le ou les mécanismes spécifiques à cette influence. Nous avons estimé la croissance, la consommation et le taux d'activité d'ombles de fontaine gardés dans des enclos de 8 m3, caractérisés par deux densités de poissons différentes (quatre ou huit poissons par enclos; enclos D4 et D8, respectivement). Sur une période de 27 jours, huit expériences ont été faites pour évaluer ces différentes variables pour les deux densités de poissons. Les ombles de fontaine de l'enclos D4 (DELTA W bar = 0,46 g) ont eu une croissance deux fois plus importante que les ombles de l'enclos D8 (DELTA W bar = 0.24 g). Pour chacune des expériences, les taux de consommation journalière n'ont pas varié de façon significative entre les deux densités (de 0,434 à 1,09 g sec ·100 g humide−1 ·jour−1). Cependant, les ombles introduits dans les enclos D8 ont exhibé un comportement plus agressif, exécutant 5,5 fois plus de mouvement d'agression et nageant à des vitesses 13% plus rapides que les ombles dans les enclos D4. Ces différences ont résulté en un taux d'activité quatre fois plus grand dans les enclos D8. Une analyse empirique combinant nos résultats à des valeurs de croissance, de consommation et d'activité déjà publiés supporte l'hypothèse que la compétition peut avoir une influence négative sur la croissance des poissons par la diminution des taux de consommation et par l'augmentation des coûts énergétiques associés à l'activité.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles