DNA adducts and histopathological lesions in perch (Perca fluviatilis) and northern pike (Esox lucius) along a polycyclic aromatic hydrocarbon gradient on the Swedish coastline of the Baltic Sea

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

DNA adducts, histopathological abnormalities, and organosomatic indices were used to study contaminant effects on fish along a polycyclic aromatic hydrocarbon (PAH) gradient, leading away from an aluminum smelter on the Swedish Baltic coast. The level of DNA adducts, analysed using the 32P-postlabelling method, was at least 145 times higher in the liver of female perch (Perca fluviatilis) from the innermost site on the gradient, closest to the suspected point source of PAHs, than at a distant reference site. Of the DNA adducts analysed, a relatively small number accounted for a very high proportion of the total level of adducts (30–60% at the innermost site and close to 100% at the outermost site). These particular adducts could also be observed in extrahepatic tissues, such as trunk kidney and head kidney, along the entire gradient. Similar patterns of adducts were also observed in northern pike (Esox lucius). Focal hepatocellular degeneration in perch was about 15 times more extensive at the innermost site than at the next site in the gradient and absent in perch from the two outermost sites. Body size relative to age was also significantly reduced in perch from the three innermost sites compared with the outermost site.

Nous avons utilisé les adduits d'ADN, les anomalies histopathologiques et des indices organosomatiques pour étudier les effets des polluants chez les poissons le long d'un gradient d'hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) qui s'étend à partir d'une aluminerie située en Suède, sur la côte de la mer Baltique. La concentration d'adduits a été déterminée par la méthode du post-marquage au 32P; la valeur mesurée dans le foie de perches (Perca fluviatilis) femelles provenant de la station la plus proche de la côte et de ce qu'on présume être la source ponctuelle de HAP, était au moins 145 fois supérieure à celle mesurée à la station de référence, située à distance. Un nombre relativement restreint de types d'adduits composait une très grande partie de l'ensemble des adduits mis en évidence (30–60% à la station la plus proche de la côte et presque 100% à la station la plus éloignée). Ces types se retrouvaient aussi ailleurs que dans le foie, notamment dans le rein antérieur et le rein troncal, et ce, sur toute la longueur du gradient. Une répartition semblable des adduits a aussi été observée chez le grand brochet (Esox lucius). Chez la perche, la dégénérescence hépatocellulaire focale était à peu près 15 fois plus répandue à la station la plus proche de la côte qu'à la station qui la suivait sur le gradient, et elle était inexistante aux deux stations les plus éloignées de la côte. Nous avons aussi constaté que le rapport taille-âge diminuait dans une mesure significative chez les sujets provenant des trois stations les plus proches de la côte, par comparaison aux sujets prélevés à la station la plus éloignée.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles