Use of lipofuscin for resolving cohorts of western rock lobster (Panulirus cygnus)

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

We evaluated lipofuscin age pigment as an approach to age determination of western rock lobster (Panulirus cygnus). Lipofuscin was measured using fluorescence image analysis of olfactory lobe sections from 184 juvenile lobsters from coastal nursery reefs at Seven Mile Beach, Western Australia. Modal analysis of a lipofuscin concentration-frequency histogram for this sample suggested the presence of additional age-classes, not apparent in conventional size-frequency distributions but expected to be present from earlier tag-recapture studies. Modal progression suggested a remarkably constant average lipofuscin accumulation rate of 0.31% by volume per year in the wild lobsters, which was supported by blind-trial measurements of lipofuscin in known-age laboratory-reared specimens. Lipofuscin-based age estimates, indicating that most juvenile lobsters are 3–5 years old immediately prior to recruitment to the fishery at 76 mm carapace length, agree with the long-established relationship between puerulus settlement and lobster catch 3–4 years later. Results indicate that the lipofuscin ageing technique will permit independent assessment of current population parameter estimates and be useful for determining sexual and regional differences in these for the western rock lobster.

Nous avons évalué la possiblité d'utiliser la lipofuscine, pigment indicateur d'âge, comme méthode de détermination de l'âge de langoustes diablotins (Panulirus cygnus). Nous avons mesuré la lipofuscine grâce à une analyse d'images par fluorescence de sections du lobe olfactif de 184 langoustes juvéniles provenant de nourriceries de récifs côtiers situés à Seven Mile Beach, dans l'ouest de l'Australie. D'après l'analyse modale d'un histogramme des fréquences de la concentration de lipofuscine dans cet échantillon, il y aurait des classes d'âge supplémentaires, non apparentes dans les distributions classiques des fréquences de taille, mais suggérées par des études antérieures de marquage-recapture. La progression modale fait ressortir un taux d'accumulation de lifpfuscine remarquablement constant de 0,31% en volume par année chez les langoustes sauvages, résultat qui a éte appuyé par des mesures à l'aveugle de la lipofuscine chez des sujets d'âge connu élevés en laboratoire. Les estimations de l'êge fondées sur la lipofuscine, qui indiquent que la plupart des langoustes juvéniles ont entre 3 et 5 ans juste avant leur recrutement à la pêche (longueur de carapace 76 mm), corroborent la relation déterminée depuis longtemps entre l'établissement des puerulus et les captures de langoustes 3 ou 4 ans plus tard. Les résultats indiquent que la technique d'âgeage à la lipofuscine permettra d'évaluer de façon indépendante les estimations actuelles des paramètres de la population, et facilitera la détermination des différences sexuelles et régionales dans ces paramètres chez les langoustes diablotins.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles