Rate of species introductions in the Great Lakes via ships' ballast water and sediments

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

We report results from a study of species in ballast tanks of ships entering the Great Lakes between 2000 and 2002. We collected 1349 individuals from at least 93 unique taxonomic groups, of which approximately half were identified to species. We estimated that the zooplankton assemblage in ballast water destined for the Great Lakes comprised from 200 to 1000 unique taxa consisting of both freshwater and marine species. Between 14 and 39 of these taxa have not yet been recorded from the Great Lakes. Further, 13.9% of individual specimens identified to the species level were from species not previously collected from the Great Lakes. We collected seven nonindigenous freshwater species not currently found in the Great Lakes: Brachionus plicatilis, Cyclocypria kinkaidia, Maraenobiotus insignipes, Microcyclops rubellus, Microcyclops varicans, Neomysis awatchensis, and Paracyclops chiltoni. We found no evidence that ship age, seasonal timing, or age of ballast water affected the abundance of individuals or species in the ballast tanks. To our knowledge, these are the first extrapolations of data from ballast water collections to estimate the rate of species introduction to any ecosystem.

Nous présentons les résultats d'une étude des espèces trouvées dans les ballasts de navires qui ont pénétré dans les Grands Lacs entre 2000 et 2002. Nous avons récolté 1349 individus appartenant à au moins 93 groupes taxonomiques particuliers, dont environ la moitié ont pu être identifiés à l'espèce. Nous estimons que le peuplement de zooplancton dans l'eau de ballastage destinée aux Grands Lacs consiste en 200 à 1000 taxons particuliers, tant d'espèces d'eau douce que d'espèces marines. Entre 14 et 39 de ces taxons n'ont pas encore été signalés dans les Grands Lacs. De plus, 13,9% des spécimens individuels identifiés à l'espèce appartiennent à des espèces non encore inventoriées dans les Grands Lacs. Nous avons récolté sept espèces non indigènes qui ne se retrouvent pas actuellement dans les Grands Lacs: Brachionus plicatilis, Cyclocypria kinkaidia, Maraenobiotus insignipes, Microcyclops rubellus, Microcyclops varicans, Neomysis awatchensis et Paracyclops chiltoni. Nous ne trouvons aucune indication que l'âge du navire, la saison de l'année et l'âge de l'eau de ballastage affectent l'abondance des individus ou des espèces dans les ballasts. À notre connaissance, il s'agit de la première fois que l'on extrapole des données de récoltes dans l'eau de ballastage dans le but d'estimer le taux d'introduction des espèces dans un écosystème.[Traduit par la Rédaction]

Related Topics

    loading  Loading Related Articles