Retrospective analysis of harvest management performance for Bristol Bay and Fraser River sockeye salmon (Oncorhynchus nerka)

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

Given current knowledge of mean stock–recruitment relationships and variation in past recruitment, yield of sockeye salmon (Oncorhynchus nerka) in Bristol Bay, Alaska, and Fraser River, British Columbia, might have been at least 100%–300% larger since 1950 than was actually achieved. Most of these gains would have been due to knowledge of optimum mean spawning stock size rather than specific recruitment anomalies; knowing all future recruitment anomalies at the time of each spawning stock choice would have likely only added 2%–5% to total catches. For some stocks, delayed density dependence (cyclic dominance) might have resulted in somewhat lower yields, but under optimal management would still have been higher than were achieved. Even given only estimates of optimum spawning stock size each year based on data available as of that year, but following fixed escapement harvest policy rules, managers could likely have achieved 30%–40% higher total yield. Key management experiments for the future will involve testing for cyclic dominance effects on two major stocks (Kvichak, Late Shuswap) to determine whether stocks with strong, delayed, density-dependent survival effects should be deliberately managed through fallow rotation strategies for juvenile nursery lakes.

Étant donné nos connaissances actuelles des relations moyennes entre le stock et le recrutement, ainsi que de la variation du recrutement dans le passé chez les saumons rouges (Oncorhynchus nerka) de la baie de Bristol, Alaska, et du Fraser, Colombie-Britannique, le rendement aurait pu être d'au moins 100% à 300% plus élevé depuis 1950 qu'il n'a été en réalité. La plupart des ces gains auraient été dus à une connaissance du stock reproducteur optimal moyen plutôt qu'à des anomalies spécifiques du recrutement; la connaissance de toutes les anomalies futures du recrutement au moment du choix de chacun des stocks reproducteurs aurait vraisemblablement ajouté seulement 2% – 5% aux prises totales. Chez certains stocks, une densité-dépendance retardée (dominance cyclique) aurait pu résulter en rendements un peu plus bas, mais dans des conditions de gestion optimales le rendement aurait néanmoins été plus grand que celui qui a été obtenu. Même avec seulement des estimations de la taille optimale du stock reproducteur chaque année d'après les données disponibles cette année-là même, en suivant cependant des règles de politique de récolte d'échappement fixe, les gestionnaires auraient vraisemblablement pu atteindre un rendement total supérieur de 30% – 40%. Les expériences essentielles pour la gestion future devront vérifier les effets de la dominance cyclique sur deux stocks importants (Kvichak, Late Shuswap) afin de voir si les stocks qui subissent de forts effets de survie reliés à une densité-dépendance retardée devraient être délibérément aménagés avec des stratégies de rotation de jachère dans les lacs de nourricerie des jeunes poissons.[Traduit par la Rédaction]

Related Topics

    loading  Loading Related Articles