Population structure and parentage analysis of black poplar along the Morava River

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

Twelve nuclear microsatellite markers were used to assess the population genetic structure of the riparian pioneer tree species Populus nigra L. along the Morava River in the Czech Republic. Parentage analysis of 30 seedlings was performed to examine the extent of hybridization between P. nigra and introduced hybrid poplars and to determine the distances of pollen and seed movement. Additionally, spatial genetic structure was analysed and gene dispersal was estimated indirectly. In spite of the limited size of our studied population (65 adult trees), the apparent overall genetic diversity was high (expected heterozygosity He = 0.82) and comparable to the known diversity of P. nigra in southern Europe, where its glacial refugia were located. Introgression of Populus deltoides Bartr. ex Marsh. genes to P. nigra was confirmed, since 13% of tested seedlings descended from a Populus×canadensis Moench female. The results of parentage analysis showed that a low percentage (20%) of offspring originated from parents located outside the study site. Dispersal distances for pollen and seeds movement ranged from 10 to 230 m and from 163 to 370 m, respectively. The study revealed significant spatial genetic structure (regression slope –0.0158), which was probably caused by limited gene flow.

Les auteurs ont utilisé une douzaine de marqueurs nucléaires de type microsatellite afin de déterminer la structure génétique de populations chez l'espèce riveraine pionnière, Populus nigra L., le long le la rivière Morava en République tchèque. Une analyse de parenté de 30 semis a été réalisée afin de vérifier la présence d'hybridation entre P. nigra et des peupliers hybrides introduits et afin d'estimer la distance parcourue par le pollen et les graines. De plus, la structure génétique spatiale a été étudiée et des estimations indirectes de dispersion de gènes ont été obtenues. En dépit de la faible taille de la population étudiée (65 arbres matures), la diversité génétique totale apparente était élevée (hétérozygotie espérée He = 0,82) et comparable aux degrés connus de diversité génétique pour P. nigra dans le sud de l'Europe, là où se trouvaient les refuges glaciaires ayant abrité l'espèce. L'introgression des gènes de Populus deltoides Bartr. ex Marsh. chez P. nigra a été confirmée puisque 13% des semis testés provenaient d'une femelle Populus ×canadensis. Les résultats de l'analyse de parenté ont indiqué qu'un faible pourcentage (20%) de descendants provenaient de parents localisés à l'extérieur du site d'étude. La distance parcourue par le pollen et les graines variaient respectivement de 10 à 230 m et de 163 à 370 m. L'étude a révélé un degré significatif de structure génétique spatiale (pente de la régression de –0,0158). Cette structure était probablement le résultat d'un flux génique restreint.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles