Field performance and early test results of offspring from two Norway spruce seed orchards containing clones transferred to warmer climates

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

We present results from early tests and field trials of offspring from two Norway spruce (Picea abies (L.) Karst.) seed orchards containing clones that have been transferred from high altitudes to sea level and from northern to southern latitudes. Seedlings from seeds produced in the low-altitude seed orchard developed frost hardiness later at the end of the growth season, flushed later in field trials, and grew taller than seedlings from seeds produced in natural stands. They had the lowest mortality rate and the lowest frequency of injuries in the field trials. Similar results were observed in seedlings from seeds produced in the southern seed orchard. We found no adverse effects of the changed growth rhythm. Seedlings from two seed crops in the southern orchard, produced in years with a warm and a cold summer, had different annual growth rhythms. The results are explained mainly by the effects of the climatic conditions during the reproductive phase. Seed crops from different years in the same seed orchard may produce seedlings that perform as if they were from different provenances. It is argued that the effects of the climatic conditions during seed production must contribute to the variation among provenances of Norway spruce.

Nous présentons des résultats de tests précoces et d'essais au champ de descendants issus de deux vergers à graines d'épicéa commun (Picea abies (L.) Karst.) contenant des clones provenant d'altitudes élevées ou de latitudes septentrionales qui ont été transférés respectivement au niveau de la mer ou vers des latitudes méridionales. Les semis issus de graines produites dans le verger situé à faible altitude sont devenus résistants au froid plus tard à la fin de la saison de croissance, ont débourré plus tard dans les essais au champ et ont eu une plus forte croissance en hauteur que les semis issus de graines produites dans les peuplements naturels. Ils avaient le plus faible taux de mortalité et la plus faible fréquence de dommages dans les essais au champ. Des résultats similaires ont été observés chez les semis issus de graines produites dans le verger situé au sud. Aucun effet négatif dû au changement de rythme de croissance n'a été observé. Les semis issus de deux lots de semences, produites dans un cas lors d'un été chaud et dans l'autre lors d'un été froid dans le verger méridional, avaient des rythmes de croissance annuelle différents. Ces résultats sont surtout dus aux effets des conditions climatiques durant la phase de reproduction. Les lots de semences de différentes années produites dans le même verger à graines peuvent produire des semis qui se comportent comme s'ils venaient de différentes provenances. Les auteurs soutiennent que les effets des conditions climatiques durant la production des semences doivent contribuer à façonner la variation parmi les provenances d'épicéa commun.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles