Is acyl migration to the aglycon avoidable in 2-acyl assisted glycosylation reactions?

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

This report unequivocally separates orthoester formation from acyl transfer for the first time and indicates possible routes to eliminate 2-O-acyl transfer during glycosylation reactions. Experimental evidence is shown that acyl transfer from 2-O-acyl-3,4,6-tri-O-benzyl-D-galactopyranose-derived glycosyl donors decreases in the order formyl > acetyl > pivaloyl. The 2-O-benzoyl derivatives are more variable, in some cases transferring easily, and in others not at all. Density functional theory (DFT) calculations of the structure and energetics of dioxolenium ion and related intermediates suggest that a proton transfer pathway from the nucleophile to O-2 provides an explanation for the observed trends. These DFT calculations of the proton transfer pathway support a mechanism in which a relay molecule is involved. Further DFT calculations used a constraint based on linear combinations of six bond lengths to establish the sequence of bond breaking and bond forming. The calculated anomeric carbon to former carbonyl oxygen bond that breaks during acyl transfer is the longest in the formyl case and shortest in those that exhibit little or no acyl transfer. Rotation about the aromatic to carbonyl Ph—C(=O) bond is different from the alkyl series. Analysis of this proposed TS led to the postulate that 2,6-substitution may hinder rotation even more. Thus, the 2,6-dimethylbenzoyl analogue was synthesized and it does not transfer directly or by rearrangement of its readily formed orthoester. DFT calculations suggested that 2,6-dimethoxybenzoyl should also not transfer easily. Experimentally, this proved to be the case and this new 2-O-acyl protecting group cleaves at 50 °C with a 1 mol/L solution of LiOH in methanol. Thus, a calculated transition state has led to a prototype of a protecting group that solves a major problem in oligosaccharide synthesis.

Dans ce travail, on sépare sans équivoque et pour la première fois la formation d'orthoester des transferts d'acyles et on suggère des voies possibles pour éliminer le transfert de 2-O-acyle lors des réactions de glycosylation. On présente des données expérimentales montrant que le transfert d'acyle de donneurs glycosyles dérivés du 2-O-acyl-3,4,6-tri-O-benzyl-D-galactopyranose diminue dans l'ordre formyle > acétyle > pivaloyle. Les dérivés 2-O-benzoyles sont plus variables; dans certains cas, le transfert se fait facilement alors que dans d'autres il ne se fait pas du tout. Des calculs basés sur la théorie de la densité fonctionnelle (THF) de la structure et des énergies de l'ion dioxolénium et d'intermédiaires apparentés suggèrent qu'un transfert de proton du nucléophile vers O-2 s'avère la meilleure explication pour les tendances observées. Ces calculs de THF de la voie de transfert de proton appuient un mécanisme dans lequel une molécule relais serait impliquée. Des calculs supplémentaires de THF ont été réalisés en appliquant une contrainte basée sur des combinaisons linéaires de six longueurs de liaisons pour déterminer la séquence de bris et de formation de la liaison. La longueur calculée pour la liaison entre le carbone anomérique et l'oxygène du carbonyle antérieur qui se brise au cours du transfert d'acyle est la plus longue dans le cas du formyle et elle est la plus courte dans les cas de ceux qui ne donnent que peu ou pas de transfert d'acyle. La rotation autour de la liaison aromatique vers le carbonyle de Ph—C(=O) est différente de celle observée dans la série alkyle. L'analyse de cet état de transition proposé conduit au postulat que la substitution en 2 et 6 peut empêcher la rotation encore plus. On a donc réalisé la synthèse de l'analogue 2,6-diméthoxybenzoyle et on a observé qu'il n'y a pas de transfert direct ou par le biais d'un réarrangement de la part de cet orthoester facilement formé. Des calculs de TDF suggèrent que le 2,6-diméthoxybenzoyle ne devrait pas donner lieu à des transferts. D'un point de vue expérimental, cette prédiction s'est avérée juste et ce nouveau groupe protecteur 2-O-acyle peut être clivé à 50 °C, avec du 1 mol/L LiOH dans du méthanol. Ainsi, un état de transition calculé a conduit à un prototype de groupe protecteur qui résout un problème majeur dans la synthèse d'oligosaccharides.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles