Rh2, a compound extracted from ginseng, hypersensitizes multidrug-resistant tumor cells to chemotherapy

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

Rh2 is a ginsenoside extracted from ginseng that has drawn attention in a few laboratories in Asian countries because of its potential tumor-inhibitory effect. In the present study, we tested Rh2 on many tumor-cell lines for its effects on cell proliferation, induction of apoptosis, and potential interaction with conventional chemotherapy agents. Our results showed that Rh2 inhibited cell growth by G1 arrest at low concentrations and induced apoptosis at high concentrations in a variety of tumor-cell lines, possibly through activation of caspases. The growth arrest and apoptosis may be mediated by 2 separate mechanisms. Apoptosis is not dependent on expression of the wild-type p53 nor the caspase 3. In addition, the apoptosis induced by Rh2 was mediated through glucocorticoid receptors. Most interestingly, Rh2 can act either additively or synergistically with chemotherapy drugs on cancer cells. Particularly, it hypersensitized multidrug-resistant breast cancer cells to paclitaxel. These results suggest that Rh2 possesses strong tumor-inhibiting properties, and potentially can be used in treatments for multidrug-resistant cancers, especially when it is used in combination with conventional chemotherapy agents.

Rh2 est un ginsenoside extrait du ginseng qui a attiré l'attention de quelques laboratoires en Asie en raison de son effet suppresseur de tumeur potentiel. Dans la présente étude, nous avons examiné Rh2 dans de nombreuses lignées de cellules tumorales pour observer ses effets sur la prolifération cellulaire, l'induction d'apoptose et l'interaction potentielle avec des agents chimiothérapeutiques classiques. Nos résultats ont montré que Rh2 a inhibé la croissance cellulaire par un arrêt en phase G1 lorsque de faibles concentrations ont été utilisées et qu'il a induit l'apoptose aux concentrations élevés dans diverses lignées de cellules tumorales, possiblement par l'activation des caspases. L'arrêt de la croissance et l'apoptose pourraient être véhiculées par deux mécanismes distincts. La dernière ne dépend pas de l'expression du p53 de type sauvage ni de la caspase 3. De plus, l'apoptose induite par Rh2 a été véhiculée par les récepteurs des glucocorticoïdes. Un fait très intéressant à noter, Rh2 peut agir de manière additive ou synergique avec les agents chimiothérapeutiques sur les cellules cancéreuses. En particulier, il a hypersensibilisé au paclitaxel les cellules cancéreuses mammaires présentant une multirésistance aux médicaments. Ces résultats donnent à penser que Rh2 possède des propriétés antitumorales puissantes et qu'il pourrait potentiellement être utilisé dans les traitements des cancers présentant une multirésistance aux médicaments, surtout en combinaison avec des agents chimiothérapeutiques classiques.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles