Fructose-induced hypertension in Wistar–Kyoto rats: interaction with moderately high dietary salt

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

We investigated the effects of 4% fructose plus moderately high salt (MHS) (4% NaCl) treatment on tissue aldehyde conjugates, platelet cytosolic free calcium ([Ca2+]i), renal morphology, and systolic blood pressure (SBP) in Wistar–Kyoto rats, and whether these effects were reversible (R) after withdrawal of treatment. At age 7 weeks, rats were divided into 4 groups: NS group, given normal salt (NS) diet (0.7% NaCl) for 18 weeks; NS+F(R) group, NS diet and fructose in water for 14 weeks, then 4 weeks fructose withdrawal; MHS+F group, NS diet and fructose for 6 weeks, then MHS diet and fructose for 12 weeks; and MHS+F(R) group, NS diet and fructose for 6 weeks, then MHS diet and fructose for 8 weeks, then MHS and fructose withdrawal for 4 weeks. SBP in the NS+F(R) group increased during fructose treatment, but normalized within 1 week of withdrawal. Tissue aldehyde conjugates and platelet [Ca2+]i were normal at completion. Adverse renal vascular changes did not reverse to normal and were similar to those of the salt plus fructose-treated groups. This may have implications for future development of hypertension. MHS did not cause any additional increase in SBP or associated tissue alterations when added to fructose treatment. However, the SBP and tissue changes persisted even after discontinuation of treatment. The fructose and salt combination may result in long-lasting vascular alterations leading to hypertension.

Nous avons examiné les effets d'un traitement comprenant 4% de fructose et une concentration modérée de sel (CMS) (4% NaCl) sur les conjugués d'aldéhydes des tissus, le calcium libre cytosolique des plaquettes ([Ca2+]i), la morphologie rénale et le pression artérielle systolique (PAS) de rats Wistar–Kyoto; nous avons aussi vérifié si ces effets sont réversibles (R) après l'arrêt du traitement. À l'âge de 7 semaines, les rats ont été divisés en 4 groupes:groupe NS, soumis à une diète normosodée (NS) (0,7% NaCl) pendant 18 semaines; groupe NS+F(R), diète NS et fructose dans l'eau pendant 14 semaines, suivie de 4 semaines sans fructose; groupe CMS+F, diète NS et fructose pendant 6 semaines, puis diète CMS et fructose pendant 12 semaines; groupe CMS+F(R), diète NS et fructose pendant 6 semaines, puis diète CMS et fructose pendant 8 semaines, puis retrait de la CMS et du fructose pendant 4 semaines. La PAS chez le groupe NS+F(R) a augmenté durant le traitement au fructose, mais est retournée à la normale moins d'une semaine après l'arrêt du traitement. Les conjugués d'aldéhydes des tissus et la [Ca2+]i des plaquettes étaient normaux à la fin du traitement. Les modifications vasculaires rénales indésirables ne sont pas retournées à la normale et ont été similaires à celles des groupes traités au sel plus fructose, ce qui pourrait avoir un impact sur le développement ultérieur de l'hypertension. La CMS n'a pas provoqué d'autres augmentations de la PAS ou des modifications tissulaires associées lorsqu'elle a été ajoutée au traitement au fructose. Toutefois, les modifications de la PAS et des tissus ont persisté même après l'arrêt du traitement. La combinaison fructose-sel pourrait entraîner des modifications vasculaires de longue durée menant à l'hypertension.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles