Having a regular doctor: rural, semi-urban and urban differences in Newfoundland

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

Introduction

Recent studies suggest that 23% of adult Newfoundlanders do not have a regular doctor. Using data from the 1995 Newfoundland Panel on Health and Medical Care study, we examined the urban, semi-urban and rural differences in the characteristics of adult (age 20 and over) Newfoundlanders who did and did not have a regular doctor.

Methods

We used χ2 tests and logistic regression to analyze data from 11 789 respondents from randomly selected households in Newfoundland. The dependent variable was “Have a regular doctor” (Yes / No). The independent variable was “Place of residence” (Urban / Semi-urban / Rural) and covariates included socio-demographic and health-related variables.

Results

Fifteen percent (1771) of Newfoundlanders did not have a regular doctor. Of these, the largest proportion of respondents without a regular doctor lived in rural communities (74.4%); were male (62.6%); were 20–29 years old (28.7%); married (68.8%); of high socio-economic status (44.7%); working full-time (35.3%); had excellent or good health (83.0%); had no chronic illness (40.3%), disability (93.3%) or impairments to activities of daily living (98.0%); and were in excellent or good emotional health (90.7%). Compared to their urban counterparts, residents of semi-urban communities were as likely (odds ratio 1.03; 95% confidence interval [CI] 0.84–1.26) not to have a regular doctor and residents of rural communities were 4.03 (95% CI 3.50–4.65) times more likely than their urban counterparts not to have a regular doctor.

Conclusion

In 1995, fewer adult Newfoundlanders than previously estimated did not have a regular doctor. Rural residents were more likely not to have a regular doctor than residents of either urban or semi-urban communities.

Introduction

Des études récentes indiquent que 23 % des Terre-neuviens adultes n'ont pas de médecin attitré. À partir de données tirées de l'étude menée en 1995 par le Groupe d'étude sur la santé et les soins médicaux de la province, nous avons analysé les différences des caractéristiques des Terre-neuviens adultes (20 ans et plus) de milieux urbains, semi-urbains et ruraux qui avaient et n'avaient pas de médecin attitré.

Méthodes

Nous avons utilisé des analyses χ2 et la régression logistique pour analyser des données provenant de 11 789 répondants de ménages choisis au hasard à Terre-Neuve. La variable dépendante était : «a un médecin attitré» (oui/non). La variable indépendante était le «lieu de résidence» (milieu urbain/semi-urbain/rural) et les covariables incluaient des variables sociodémographiques et reliées à la santé.

Résultats

Quinze pour cent (1771) des Terre-neuviens n'avaient pas de médecin attitré. De ce nombre, le pourcentage le plus important des répondants sans médecin attitré vivaient dans des communautés rurales (74,4 %), étaient de sexe masculin (62,6 %), avaient de 20 à 29 ans (28,7 %), étaient mariés (68,8 %), de situation socioéconomique élevée (44,7 %), travaillaient à plein temps (35,3 %), étaient en excellente ou en bonne santé (83,0 %), n'avaient pas de maladie chronique (40,3 %), d'incapacité (93,3 %) ou de limitation des activités de la vie quotidienne (98,0 %) et étaient en excellente ou en bonne santé affective (90,7 %). Comparativement à leurs homologues urbains, les résidents des communautés semi-urbaines étaient aussi susceptibles (coefficient de probabilité 1,03; intervalle de confiance [IC] à 95 % 0,84–1,26) de ne pas avoir de médecin attitré et les résidents de communautés rurales étaient 4,03 (IC à 95 %, 3,50–4,65) fois plus susceptibles que leurs homologues urbains de ne pas avoir de médecin attitré.

Conclusion

En 1995, moins de Terre-neuviens adultes qu'on l'avait estimé auparavant n'avaient pas de médecin attitré. Les résidents des milieux ruraux étaient plus susceptibles de ne pas en avoir que ceux des communautés urbaines ou semi-urbaines.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles