Bedside ultrasonography performed by family physicians in outpatient medical offices in Whitehorse, Yukon

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

Introduction:

We sought to determine the current practices and opinions of family physicians in Whitehorse, YT, regarding bedside ultrasonography performed by family physicians in outpatient medical offices.

Methods:

A paper survey was administered to Whitehorse family physicians. Only those who had worked for longer than 6 months in a community outpatient clinic in Whitehorse were invited to participate.

Results:

The response rate of our survey was 44%. None of the respondents reported currently using bedside ultrasonography in their outpatient medical offices; however, 78% reported having training in ultrasonography and using it in another setting. Of the respondents, 94% stated they would consider using bedside ultrasonography in their outpatient medical office. Economics was the biggest reported barrier in the use of bedside ultrasonography in outpatient medical offices.

Conclusion:

A wealth of experience in bedside ultrasonography already exists among family physicians in Whitehorse, and an overwhelming majority of physicians are ready to embrace its use in outpatient offices. However, the skills and willingness of family physicians have not translated into the use of bedside ultrasonography in outpatient medical offices.

Introduction:

Nous avons voulu connaître les pratiques et les opinions courantes des médecins de famille de Whitehorse, au Yukon, en ce qui concerne leur utilisation de l’échographie dans des cliniques médicales ambulatoires.

Méthodes:

Un questionnaire sur papier a été administré à des médecins de famille de Whitehorse. Seulement ceux qui avaient travaillé pendant plus de 6 mois dans une clinique ambulatoire communautaire de Whitehorse ont été invités à y répondre.

Résultats:

Le taux de réponse à notre sondage a été de 44 %. Aucun des répondants n’a dit utiliser actuellement l’échographie à la clinique ambulatoire où il exerce. Toutefois, 78 % ont dit avoir suivi une formation en échographie et l’utiliser dans d’autres contextes. Parmi les répondants, 94 % ont affirmé qu’ils envisageraient utiliser l’échographie dans leur clinique médicale ambulatoire. Le facteur économique a été le plus important obstacle mentionné en ce qui concerne l’utilisation de l’échographie dans les cliniques médicales ambulatoires.

Conclusion:

Les médecins de famille de Whitehorse ont une très bonne expérience de l’échographie et la grande majorité d’entre eux sont prêts à l’utiliser dans leurs cliniques ambulatoires. Toutefois, ces compétences et cette volonté ne se sont pas traduites par une utilisation concrète de l’échographie chez les patients des cliniques médicales ambulatoires.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles