Upper pH tolerance limit of the zebra mussel (Dreissena polymorpha)

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

The upper pH tolerance limit of the zebra mussel (Dreissena polymorpha) has not been established experimentally. This study was designed to test the effect of elevated pH on the health and survivorship of zebra mussels. Dishes that contained 250 mL of pond water were assigned to four replicates of control, zebra mussel control, low-NaOH, medium-NaOH, and high-NaOH treatments. Except for the control replicates, two zebra mussels were added to each dish. Every other day, volumes of 1 M NaOH were added to low- (50 µL), medium- (100 µL), and high-NaOH (200 µL) treatments. All zebra mussels but one in the high-NaOH treatment died between days 17 and 31 at pH 9.3-9.5. On the last day of the study, day 31, three zebra mussels in the medium-NaOH treatment died at pH 9.5-9.6. The zebra mussels in the high-NaOH treatment moved and formed byssus attachments less often and had lower mean dry body mass than zebra mussels in other treatments. Dishes that contained zebra mussels had more algal genera than control dishes. In this experiment, the upper pH tolerance limit of zebra mussels was between 9.3 and 9.6 and may have been dependent on the rate of pH change.

Le seuil supérieur de tolérance au pH chez la Moule zébrée (Dreissena polymorpha) n'a jamais été établi expérimentalement. Cette étude a été planifiée avec l'intention d'éprouver les effets d'un pH élevé sur la santé et la survie des Moules zébrées. Des récipients contenant 250 mL d'eau d'étang ont été utilisés, quatre témoins sans Moules zébrées, quatre avec Moules zébrées témoins, quatre avec addition d'une faible quantité de NaOH, quatre avec addition d'une quantité moyenne de NaOH et quatre avec addition d'une forte quantité de NaOH. Sauf dans les récipients témoins, deux Moules zébrées ont été ajoutées à chaque récipient. Tous les 2 jours, un volume de 1 M NaOH était ajouté dans chacun des récipients réservés aux traitements au NaOH, faible (50 µL), moyen (100 µL) et fort (200 µL). Toutes les Moules zébrées sauf une sont mortes entre les jours 17 et 31, à pH 9,3–9,5, dans le groupe soumis a une forte dose de NaOH. Le dernier jour de l'étude, jour 31, trois Moules zébrées du traitement à dose moyenne de NaOH sont mortes à pH 9,5–9,6. Les Moules zébrées soumises au traitement à forte dose de NaOH se déplaçaient et s'attachaient avec leur byssus moins souvent que les Moules zébrées soumises aux autres traitements et avaient également une masse sèche moyenne plus faible. Les récipients comptant des Moules zébrées contenaient un nombre plus grand de genres d'algues que les récipients témoins. Dans cette expérience, la limite supérieure de tolérance des Moules zébrées a été évaluée à pH 9,3–9,6 et il se peut que ce seuil ait été relié au taux de changement du pH.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles